Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

De plus ou moins bonnes nouvelles
Kraken syndrome.

Dexter et Vincent, ça fait plus de sept ans qu'ils ne se sont vus. J'ai besoin d'aide, je suis tombé dans les mains de la secte des 13 mains. Ils dirigent ma vie, je suis devenu un tueur, pas de réflexion, d’empathie, tuer vite, bien depuis toutes ces années, faut que ça s'arrête, toi qui es chirurgien, tu pourrais regarder ça de près.

Poisson rouge.

Mon appartement est vaste, la déco est claire sans être tendancieuse. J'y suis si bien que je n'en sors jamais. Je suis agoraphobe et Mickey, mon Mickey est toujours de bon conseil. Ma seule fenêtre ouverte est celle de la télé et de l'ordinateur, l'indispensable, le monde entier sur 50 cm2. Vous allez penser, il n'a pas d'amis ?? Et mes peluches la Tortue, le Tigre, le Singe, je suis le propre gardien de ma prison, et papa voit ça d'un mauvais œil.

Le système Dean.

Chez les Fisher c'est la débandade, on est obligé de piquer l'électricité chez les voisins. Et pas très loin d'ici la bande des quatre fait des tonneaux avec une voiture pleine de dollars. Ce soir, Carl frère de Dean vient nous proposer " si on allait boire une bière.". Il va falloir que ces gens se rencontrent, une boucherie désaffectée ce serait bien non ??.

Entre gens de bon goût.

Diana, Christopher, château Margaux, soirées chics et chiantes, le décor est posé, même la secrétaire est une salope. Pour son travail, Christopher, la journée, au 25 eme étage est remplie d'une intense inactivité. Et ces cons de Warenski qui ont deux heures d'avance pour un diner imprévu. La blessure d'il y a sept ans revient sur la table ; notre Peter et les regrets éternels. Warenski alors nous propose un investissement : le portiffantage.

L'autre Behm : Jeremy, mérite bien qu'on s'y arrête. Du grinçant, du sanglant, du plus que noir, de la folie au coin de la vie, le voisin d'en face, pourtant des gens si gentils ; sorte de Contes de la folie ordinaire, qui ne devient extraordinaire que quand la vindicte en fait des méfaits divers.

Démolitions en tous genres; Jeremy Behm; Rivages noir ( Paru le : 07-09-2011)

--------------------------------

De plus ou moins bonnes nouvelles
Histoire d'Audry Kirby

Quand on pique dans la caisse on vous fait creuser un trou ; Joséphine elle, vit dans un fauteuil roulant avec sa bouteille d'oxygène, le calibre 22 est bien utile entre femmes, il faut être solidaires. Les abrutis d'en face n'ont qu'une chose en vue, le cul d'Audry 13 ans et toute cette fumée à cause des coups de feu, on n'y voit plus rien.

Histoire de Deetts Merritt

Avec Elisabeth on s'aime comme aux premiers jours, puis un soir il faut bien appeler le Dr Brockmann, ce salaud qui ne fait que la moitié du boulot.

Histoire de Moon Flisport.

Un cerf vient embrasser une voiture, ça arrive, mais le cerf il est où, en tout cas pas au bout du fusil et cette odeur d'ammoniac dans le sous-bois...

Histoire de Wayne.

L'Indiana, l'Afghanistan même combat, chasser le cerf ou le taliban, aller à la pêche, mettre le feu aux maisons. La vérité est dans quel camp ?

Histoire de Bishop et de Christi.

Je t'avais vu papa au bord de la rivière avec Christi et tu me reproches d'être en retard à table, maman me reproche d'avoir trop bu et ce con de shérif qui pose les questions à l'envers.

Histoire de Stanley Francks

Suis-je un sujet d'étude scientifique ; un bras me poursuit et ma tondeuse à gazon prend la fille de l'air, ma femme aussi par la même occasion.

Histoire du vieux Mecano.

Pepe a fait la guerre ; Okinawa, son copain Case qui se prend une balle, la baïonnette comme souvenir et aujourd'hui ça continue, c'est mémé la cible.

Histoire de Willie Quat' planches.

Ma mère cinglée, Lazarus cinglé, Cooley le fond de la bouteille, on vit d'arnaques aux assurances, j'ai failli pas raconter cette histoire. A ma naissance on m'a mis dans un sac et balancé du haut d'un pont, je m'appelle Quat'planches j'ai huit ans.

Histoire de Mitchell.

Alejandro est speed et tire sur tout ce qui bouge. Vite des dollars pour la dope, il vole n'importe quoi et le met chez le prêteur sur gages.

Histoire de Œil pour Œil et de Dent pour Dent.

D'un côté les Bocart, de l'autre les Evans, trois générations qui se connaissent, 50 ans de bière, de coups de poings et de saloperies en tous genres, dans la cour cinq cadavres dont deux chiens, les pauvres.

Histoire d'Everett.

Quand on percute quelqu'un avec sa voiture on ne porte pas secours, on prend le corps et on le jette, coupable déjà coupable.

Dans le sud de l'Indiana, on se marie jeune. A 18 ans déjà trois enfants, des litres de bières pour occupation favorite, le chômage, pour peu que l'on soit une femme de moins de quarante ans, vous êtes la proie, divorce, travail pour presque rien, jeux clandestins, combats de chiens, l'ordinaire entre les anciens du Vietnam ou de l'Afghanistan.

Beaucoup de ces personnages sont d'anciens soldats, on les a oubliés, les malades, les éclopés, les coupables, n'ont jamais été remis "dans "la société.

Ils ont vécu le pire, fait les 400 coups, ils sont revenus perdants. Aujourd'hui ils perdent encore et entrainent avec eux, ceux qui les entourent. Les armes à la main, la bouteille dans la poche, et la dope planquée sous le siège, survivre, le prix est exorbitant.

Chienne de vies ; Frank Bill; Gallimard, Série Noire. (paru le10-01-2013)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article