Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Deux premiers romans; deux auteurs prometteurs!
Deux îles...


Guillaume Audru avec L'île des hommes déchus (Éditions du Caïman*; Polars du Monde) et Emmanuel Grand avec Terminus Belz (Liana Levi; policiers) font une entrée remarquée dans l'univers du polar. Un retour et une fuite vont mener les deux personnages centraux des romans vers une île.


Eddie, retrouve son îlot natal après un exil volontaire de treize ans. Stroma, L'île des hommes déchus , est un minuscule bout de terre de quelques kilomètre carré, au cœur du détroit qui sépare la côte nord des Highlands écossais de l'archipel des Orcades : un port, une  conserverie, un atelier textile, une distillerie, une boutique, un pub...


Marko l'ukrainien, qui fuit la mafia roumaine et ses tueurs, trouve refuge à Beltz, petite île imaginaire et pourtant si réelle au large de Lorient.
Il y a pris rendez-vous avec Caradec, patron de pêche, au caractère bien trempé. Sur l'île des fous, dont il ignorait tout avant de mettre les pieds dans le bistrot du lieu, rode l'Ankou...

 

Guillaume Audru et Emmanuel Grand ont le sens de l'intrigue, de la construction et de la description. Ces deux auteurs nous emmènent sur des terres austères et hostiles, où l'on a l'impression d'avoir toujours vécu. Chaque personnage et chaque paysage sont ciselés...on les voit, on les entend, on les sent, on les devine....

Guillaume Audru a lui un culot extrême pour un premier roman : chaque chapitre est confié à un narrateur différent qui emploie le JE. Ce n'est pas une nouveauté mais il fallait oser et c'est une réussite! Guillaume Audru...on en redemande!

Pierre Séguélas est membre agenais de 813

* Il faut souligner ici le bon travail des Éditions du Caïman de Saint-Etienne qui méritent d'être soutenues.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article