Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

La chambre ardente : le chef-d’œuvre de John Dickson Carr réédité !
Un roman qui baigne dans une atmosphère fantastique et où flotte le fantôme de la Brinvilliers. Les amateurs de meurtre en chambre close seront comblés

John Dickson Carr est connu comme le maître des crimes impossibles et en particulier des meurtres en chambre close. La Chambre Ardente est considéré, avec raison, comme son chef-d’œuvre.

Une atmosphère fantastique baigne tout le roman.

Dès la première phrase le lecteur est plongé dans l'ambiance : " Il était une fois un homme habitant près d'un cimetière." Ça continue avec Edward Stevens qui lit un manuscrit relatant d'anciennes affaires criminelles et le chapitre se termine ainsi :" Il y avait, attachée à la première page de ce chapitre, une photographie ancienne mais très distincte, sous laquelle on pouvait lire : Marie d'Aubray, guillotinée pour meurtre en 1861. C'était la photographie de la propre femme de Stevens."

La Chambre ardente, John Dickson Carr, Le Masque poche, 01/2014

Réédition signalée par René Barone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article