Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Le Panier de Jeanne

Marché du 10/4/2014

Cadaver Sancti
Jennife
r Holparan
Éditions Nouvelles Plumes 2014

par Jacques Teissier
Dualité, oppositions, contrastes : Jennifer Holparan aime jouer sur les contraires, et cela se manifeste aussi bien dans l’arrière-plan du roman que dans les personnages.
L’arrière-plan général du roman c’est la ville de Boston et la religion catholique, largement majoritaire dans cette ville très religieuse. Dans le roman, le catholicisme imprègne tellement chaque détail du récit que parfois le lecteur en vient à se demander s’il existe à Boston d’autres religions ! Pourtant, le premier contraste est là, entre les principes de la religion, ses traditions, ses pratiques et sa culture millénaire et les contraintes de la vie moderne qui tendent à tout bousculer en ce début de millénaire... et pas seulement à Boston.
La deuxième opposition porte sur les personnalités des deux principaux personnages, et on peut dire qu’elle est abyssale, tellement l’auteur a frappé fort ! Pourtant, nous avons l’habitude : de nombreuses séries télé policières (en particulier américaines) aiment jouer sur le contraste entre les deux équipiers enquêteurs, avec toutes les variantes possibles susceptibles de créer entre eux des conflits, des situations explosives ou amusantes : flegmatique/colérique, sympa/râleur, jeune/vieux...
Lire la suite sur le blog « Lectures et Chroniques »

Le Panier de Jeanne

Meurtre à la Sauce Cajun
Ro
bert Crais
Pocket, Thriller, 2014

par Laurent Greusard

Le monde se constitue principalement de faux-semblants. Prenez Jodi Taylor par exemple. C'est une actrice d'une série très connue qui représente la femme blanche par excellence dans une famille traditionnelle et tout le monde s'empresse d'y croire. Aussi est-elle très embêtée car si l'information circule qu'elle a été dans la réalité une enfant adoptée, qu'elle ne sait qui sont ses vrais parents, sa réputation va en prendre un sale coup. Surtout, à l'âge de trente-six ans, elle craint d'avoir un cancer, et elle aimerait en savoir plus sur sa famille et son héritahge génétique. Elle engage Elvis Cole, un détective privé, qui se retrouve chargé de débusquer sa vraie famille, mais comme tout n'est que faux-semblants, Jimmy Ray, un autre détective mais local, qui a des informations et suit Elvis Cole (vous suivez ?), semble être un incompétent de première qui est néanmoins assassiné. Notre starlette, à l'instar des femmes fatales des romans noirs, a peut-être des raisons cachées de rechercher sa famille. Il faut ajouter un policier qui semble frayer avec les gangsters et dont la femme cache elle aussi des secrets assez lourds. Elvis Cole et son associé sont si impliqués dans les faux-semblants qu'ils vont devoir se livrer à un double jeu pour faire s'exterminer deux bandes rivales... Le double jeu implique qu'il y a sûrement des traîtres dans chaque camp et dans la police...
Lire la suite sur le site K-libre

Le Panier de Jeanne

Guide de survie en milieu hostile
Shane Kuhn
Sonatine Éditions 2014

(blog collectif)

Pour ce premier roman, le producteur Shane Kuhn nous propose un polar rafraichissant, au style cinematographique et sans prise de tête.
Il nous plonge dans la vie volontairement peu réaliste, d'un tueur à gage à qui l'on confie une dernière mission. Le ton est très loin de "Comment tirer sa révérence" de Malcom Makay qui traite pourtant du même sujet mais avec un regard réaliste.
Ici le narrateur et personnage principal s'adresse directement au lecteur via la seconde personne du singulier.
Lire la suite sur « Polars-Addict »

Le Panier de Jeanne

La Faux Soyeuse
Eric
Maravélias
Série Noire 2014

par Jean-Marc Laherrère

Fin des années 70 Franck est un petit loubard de Cachan. Il zone avec ses potes, traficote, glande, évite de rentrer à la maison où rien ne l’attend. Avec eux il traine chez Léon, le bistro où ils ont leurs habitudes, pour boire un coup, fumer et espérer entrevoir Cathy leur muse, leur fée, la fille du patron. En 1999, Franck est détruit, junkie, SIDA. L’héroïne est passée par là, l’addiction de plus en plus forte, les trafics, les coups de plus en plus minables pour se payer sa dose. Elle a abimé puis détruit le lien social qui existait. C’est maintenant chacun pour soi, des zombies trainent dans les rues, des vengeances, des coups bas, et Cathy n’est même plus là pour illuminer leur quotidien. Vingt années de descente aux enfers, jusqu’à la fin, inéluctable.
Lire la suite sur son blog : « Actu du Noir »

Commenter cet article