Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Woodstock n'est pas si loin et le Vietnam un mauvais souvenir.


Hap Collins et Léonard Pine sont copains. L'un a fait de la prison pour refus de partir au Vietnam, l'autre y a été trop longtemps sans doute...

Une femme, Trudy. Elle ne s'approche que de l'un d'entre eux, Léonard est noir et préfère les hommes. « Et si on montait une affaire, propose Trudy. Un million de dollars, de quoi oublier les champs de roses où on travaille. »

Trois autres viennent se joindre à eux, l'envie est la même, les causes et les aboutissements différents.

Trudy l'allumeuse, fait des ravages parmi la gent masculine. L'argent retrouvé, devra servir la cause écolo selon les uns ; selon Hap et Leonard on se remplit les poches et on met les bouts.

L'argent est là dans les marécages, depuis si longtemps, dans la carcasse d'une voiture, un braquage qui a mal tourné, il faut le retrouver, tous de s'y employer, facile non ??.

On se prenait pour des durs et voilà que débarquent un grand méchant, Soldier accompagné de sa garde du corps Angel. Monsieur et Madame foutent la merde et veulent embarquer la totalité du magot.

 

Histoire d'un groupe peace and love. Ils vont être très vite désabusés par le système.

Avec ce premier opus de Collins et Pine, (écrit en 1990 et jamais traduit), il faut évidemment oublier les suivants (sept à ce jour). Les nouveaux redresseurs de torts du Texas commencent leur carrière.

Les Mécanos de Vénus vont laisser des cicatrices, de quoi se raconter des souvenirs en continuant avec L'Arbre à bouteilles. Le duo est en train de prendre sa place, chacun s'affirme, manie la sarcasme avec brio. L'aventure ne fait que commencer.

 

Les Mécanos de Vénus ; Joe R. Lansdale ; Denöel mai 2014

Collins et Pine, le tout début

Commenter cet article