Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

813 en édition numérique

Offert aux 813

Sans doute avez-vous remarqué l'encart en 2e page de couverture du n° 118 de la revue 813. Mais quelques explications supplémentaires paraissent s'imposer.

Max Obione, auteur et créateur des éditions Krakoen¨, s'est lancé depuis une année dans l'édition numérique (SKA). Il a participé aussi au CA de l'association 813 pendant deux mandats (jusqu'à l'AG 2013). Pendant toute cette période, il a souvent lors des Conseils d'Administration, évoqué l'idée de publier pour les adhérents le roman de Maurice Leblanc, 813 dont se sont inspiré les créateurs de l'association en 1981.

Cette idée a germé et c'est fait, 813 est accessible en version numérique aux éditions SKA.

Extrait de la préface de Michel Bussi :

------------------------------------------------------------

Bandit d’honneur

Les amateurs de romans policiers, pour la majorité d’entre eux, connaissent confusément ce chiffre, sans d’ailleurs toujours savoir à quoi il correspond. Prononcer ce chiffre et vous verrez se tendre l’oreille, froncer un sourcil. Ce sésame énigmatique est le nom d’une célèbre association littéraire regroupant les amis des littératures policières qui souhaitent donner des lettres de noblesse à cette littérature décriée ; 813 est le titre également de sa revue, l’une des plus anciennes consacrées au genre policier décliné sous toutes ses formes.

Lors de sa constitution en 1980, les initiateurs ont trouvé amusant et judicieux de lui donner le nom d’un roman de Maurice Leblanc ; ils avaient l’espoir (insensé à l’origine) d’atteindre un nombre d’adhérents qu’ils limiteraient à 813. Il est cocasse de considérer que, plus de trente ans plus tard, l’association prospère toujours et que le nombre d’adhérents a dépassé le chiffre fatidique. Au demeurant, hormis l’explication précédente, on peut s’interroger sur cette dénomination curieuse : 813, et surtout d’avoir élu ainsi Maurice Leblanc, qu’on le veuille ou non, comme marqueur de cette vitrine du roman policier… En effet, lorsqu’on liste aujourd’hui les auteurs phare du roman policier français, c’est rarement le nom de Maurice Leblanc que l’on cite en premier… … On préférera volontiers les références fondatrices du polar noir (Manchette), social (Simenon) ou du thriller (Grangé)… Mais les objections s’effacent dès lors que l’on reconnait que le genre nait dans sa forme contemporaine au début XX° siècle et qu’à partir de ce point de départ, l’association œuvre pour un éclectisme étendu à l’intérieur du genre et pour une provenance des œuvres bien au-delà de l’hexagone comme en témoigne les auteurs mis en exergue dans sa revue.

Revenons à 813. Lorsque par hasard, on s’intéresse à une aventure d’Arsène Lupin, on citera volontiers les classiques : l’Aiguille creuse, La comtesse de Cagliostro ou L’île aux 30 cercueils, plutôt que de 813.

Alors 813 serait donc un titre connu de tous ?… et un livre qui n’est plus lu par grand monde ?

Code 813

L’idée de le rééditer apparaît alors comme une évidence, car 813, pour plusieurs (bonnes) raisons, n’est pas un roman comme un autre…

T

La page sur le site des éditions SKA

OFFRE EXCEPTIONNELLE : Un cadeau de Miss Ska

« 813 »de Maurice Leblanc en version numérique offert aux adhérents de l'association 813 pour tout achat d'ebooks SKA, valable jusqu'au 31 aout 2014.

Coupon cadeau code : 1EBVFHPR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article