Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Le Panier de Jeanne

Marché savant, 17 juillet 2014

Le Trophée Maurice Renault, au sein des « Trophées 813 » récompense un essai, une étude, un magazine, des articles de presse ou un blog… défendant le polar. Amis ziens vous avez effectué une sélection soulignant le talent, la rigueur et la vigueur, la longévité aussi.

Evacuons de suite une interrogation : la règle qui vaut pour les romans (français comme étranger) : ne pas attribuer deux fois le Trophée de sa catégorie à un auteur, ne vaut pas dans ce cas. Les spécialistes pointus ne sont pas aussi nombreux, et de loin, que les romanciers.

Du Polar

François Guérif, entretiens avec Philippe Blanchet
Payot, 2013

Par Yan Lespoux
Collection devenue mythique, Rivages/Noir (puis Rivages/Thriller pour les grands formats) méritait bien que l’on s’attarde sur son fondateur. C’est chose faite avec ce livre d’entretiens entre Philippe Blanchet côté interviewer et François Guérif.
Si l’on n’échappe pas à l’exercice d’autopromotion à légère tendance hagiographique (il s’agit tout de même d’un livre sur et en grande partie par Guérif et sur Rivages publié chez Payot), le lecteur curieux des choses de l’édition et surtout d’une tranche de l’histoire du polar et de sa diffusion en France y trouvera largement son compte.
Passionnant, mené comme une discussion à bâtons rompus, « Du polar » aborde autant le travail de libraire et d’éditeur de François Guérif, depuis la librairie Au troisième œil jusqu’à Rivages, en passant par Red Label, que la vision que peut avoir l’éditeur et amateur éclairé du polar français d’après-guerre, du néopolar, du polar anglais, des problèmes de traduction ou de la figure du détective. Bref, une succession de chapitres stimulants où les petites anecdotes viennent éclairer le propos plus général, pimenter le discours et où l’on voit se dessiner le paysage complexe de l’édition de polar de ses quarante dernières années et la façon dont Rivages a participé de sa transformation.[…]
Lire la chronique complète sur « Encore du Noir »

Le Panier de Jeanne

30 ans d’écrits sur le polar
Claude Mespl
ède
Nouvelles éditions Krakoen 2013

Par JEAN-MARIE DAVID-LEBRET, Librairie Sauramps Polymômes, Montpellier
Passionné de littérature depuis toujours, de romans populaires et de romans noirs en particulier, Claude Mesplède, surnommé le pape français du polar, occupe une place à part dans le cœur des amateurs du genre. Depuis son premier ouvrage en 1982, Voyage au bout de la Noire consacré à la Série Noire, auDictionnaire des littératures policières (2003), œuvre sans équivalent qui aborde le domaine à l’échelle universelle, Claude Mesplède n’a eu de cesse de promouvoir cette discipline en mouvement, d’une diversité sans égale et qui reflète son époque comme aucun autre objet littéraire. 30 ans d’écrits sur le polar est le premier des trois volumes que le spécialiste a prévu de consacrer aux nombreux articles publiés tout au long de sa carrière de chroniqueur. Au sommaire de ce tome : les débuts de la Série noire, des portraits (Jim Thompson, Joseph Bialot, Francisco González Ledesma, James Lee Burke), des entretiens (James Ellroy, Robin Cook), de nombreuses chroniques, un roman et même une chanson ! Des miscellanées qui regorgent d’informations, d’anecdotes et de rencontres : une mine d’or !
Lire cette chroniques et bien d’autres, passionnantes sur le site « Page, les livres par les libraires »

Petite précision technique : les Nouvelle Editions Krakoen n’ayant pas poursuivi leurs activités, il est bien difficile de se procurer le livre aujourd’hui si votre bibliothécaire ne l’a pas acheté à sa sortie. Tentez la commande chez votre libraire. Mais le plus simple est encore de s’adresser directement à Claude Mesplède lui-même sur l’un des festivals polars ou vous avez des chances de le trouver. En plus, il sera dédicacé.
Le Panier de Jeanne

Polar
Clémentine Thiébault et Mikaël Dem
ets
La Martinière 2013
par Fréderic Saenen

Magnifique ouvrage que les Éditions de la Martinière dédient au polar et au roman noir. Adoptant de multiples axes transversaux et suivant des angles d’approche originaux, le travail de Clémentine Thiebault et Mikaël Demets permet de parcourir un panorama de papier que l’on pourrait sans difficulté qualifier de pléthorique.

Dès lors, il s’agit fixer des limites, chronologiques, géographiques et génériques, au domaine couvert, et elles sont ici très justement établies. Si elle plonge ses racines dans le fantastique romantique ou gothique et peut même être entrevue en filigrane des plus antiques tragédies grecques, la littérature noire n’en demeure pas moins fille d’une certaine modernité, et c’est avec le vénérable Edgar Allan Poe qu’elle va asseoir d’emblée une forme de légitimité. Tout les éléments qui garantiront le succès du genre sont déjà en germe dans des nouvelles comme Le Double assassinat de la Rue Morgue ou La Lettre volée, qui installent un cadre spatial, narratif et « atmosphérique » combien de fois ré exploité par la suite.[…]

Lire la suite sur « Le Salon Littéraire »

Le Panier de Jeanne

Revue « la Tête en noir »
Jean-Paul Gu
éry
Fanzine, gratuit

par Julien Vedrenne


Ce qu'il faut savoir sur la revue

"La Tête en noir", l'un des plus vieux fanzines du genre, est orchestré de main de maître par Jean-Paul Guéry. Il rassemble quelques maniaco-professionnels du genre parmi lesquels Claude Mesplède, Paul Maugendre, Alfred Eibel et Christophe Dupuis qui nous font découvrir leurs coups de cœur.
"La Tête en noir", fanzine gratuit que l'on peut demander sous sa forme papier (il faut quand même envoyer de quoi l'imprimer et le timbrer) est également disponible au format PDF sur le site du bouquiniste Phénomène J

Dans ce numéro 150, qui pour l'occasion donne à son logo un relookage du meilleur effet, Claude Mesplède s'enchante des rencontres féminines lyonnaises à l'occasion de Quais du polar. Il nous convie à découvrir Karin Slaughter et Megan Abbott, deux auteurs à la plume opposée tant l'une se nourrit de thrillers efficaces et l'autre de romans et films noirs des années 1930 à nos jours. Jean-Marc Laherrère, lui, se teinte de littérature française et si l'on savait qu'il était déjà un soutien inconditionnel de Marin Ledun, on s'aperçoit qu'il a cédé aux charmes littéraires et stylistiques peu évidents de Thierry Di Rollo. Les autres chroniqueurs s'en donnent à cœur joie pour vanter les mérites de leurs découvertes. Si dans le cas de Christophe Dupuis, l'engouement pour Savages, de Don Winslow, était prévisible (et pas seulement parce que le premier chapitre tient en une phrase : "Fuck you!", celui pour L'Œil de la lune, second volet d'une fresque protéiforme anonyme dont il se murmure que l'auteur-pourrait-être-Quentin-Tarantino-sans-que-pour-autant-ce-soit-lui-mais-l'important-est-que-la-rumeur-existe, l'est beaucoup moins. Michel Amelin, infidèle à ses habitudes quitte le fait divers historique et souvent de terroir, pour passer du côté lumineux des Experts. En un retournement habile, il côtoie donc la police scientifique mise à l'honneur par les éditions Dunod pour remonter à la source d'enquêtes qui, sans elle, seraient aujourd'hui à ranger dans les "Cold cases".

Lire la chronique complète surK-Libre

(cet article date de 2011 mais reste parfaitement d’actualité ; il était consacré au n°150).

Le Panier de Jeanne

Action Suspens

Blog de Claude Le Nocher

On ne présente plus le blog de Claude Le Nocher, défenseur du polar sous toutes ses formes depuis de nombreuses années. En 2014 encore, les « ziens » ont tenu à le mettre à la sélection. Une fois de plus. Le mieux c’est d’aller surfer sur ses chroniques.