Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Le billet de Patrice: il y a un siècle, VATERLAND

Se rencontrer au bord d'un ruisseau où chantent des perroquets, c'est romantique. Lui a un look de clochard, les vêtements déchirés, il joue de la flûte.

Elle, a un frère qui revient de la guerre et décide de faire silence sur cette rencontre.

Dans ce vallon une seule famille habite . Tout le monde le dit, cette terre est maudite. Pour les habitants de la ville d'à côté, habiter là revient à faire de vous des maudits, on crache à leur passage et on murmure "sorcière".

Celui qui joue de la flûte arrive à la ferme, d'une drôle de manière, garde le silence et pour cause, ses secrets biens gardés sont dans un seul mot, "vaterland" comprenne qui pourra.

Il n'y a pas qu'en Europe qu'il y a la guerre, dans ce vallon perdu on rejoue "Les Sorcières de Salem".

Le silence ne fait pas l'affaire, les "bons" américains tiennent à la justice, alors faute de grives, on mange des merles.

La guerre ,vue par ceux qui ne la font pas. Ceux qui savent se tiennent bien de remuer le cocotier, et avoir une arme c'est avoir l'occasion de s'en servir.

L'intolérance, l'imbécillité dans toute ces manières. Il y a un siècle.

Une terre d'ombre ; Ron Rash ; Ed. Seuil, janvier 2014.

Commenter cet article