Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Le billet de Patrice, Deep Winter

Ma première émotion, c'est avec Mindy, dans un champ de maïs, il faisait froid, nous étions innocents.

Puis, le destin décide qu'il n'y a qu'un seul coupable. C'est facile pour les autres de désigner celui qui a la tête de travers; je travaille dans un Wash N' Dry. Il faut que la boutique soit impeccable.

Moi, Danny, j'ai autant d'ennemis que de doigts aux mains.

Sokowski, l'adjoint du shérif, Carl son ombre présent dans tous les coups pourris, décident que ce sera comme ça et pas autrement.

Ces deux salauds me tendent un piège, je tombe dedans et les mâchoires se resserrent. Il n'y a personne pour me défendre. Mes parents sont morts il y a longtemps. D'autres flics vont s'en mêler, Lester le shérif du coin, le seul à comprendre quelque chose à cette affaire et Taggart de la police d'état. Lui, cache bien son jeu et ses bouteilles sous son siège de voiture, jusqu'à quand ?...

Danny ne comprend rien à ce qui lui arrive, suis-je un monstre ??.

L'Amérique profonde ne change pas, tout le monde a une arme et chacun de s'en servir, c'est l'hécatombe et l'on attend que la justice se fasse.

L'exclusion dès le début, la condamnation pour la suite. Celui qui tire le premier fait la loi. Dans ceux qui sont du côté des armes, des questions se posent et les innocents n'auront pas toujours les mains vides. La folie pure, la violence extrême.

Deep Winter ; Samuel W. Gailey ; Ed. Gallmeister mai 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article