Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Bilipo-animations février-mars
Bilipo-animations février-mars

Georges Simenon, l'homme qui aimait les femmes et les conviait dans ses romans. Cycle Georges Simenon. Conférence de Michel Carly

samedi 21 février, à 16h

Quelles sont ces femmes rencontrées qui sont devenues ses héroïnes, des garçonnes des Années folles aux vahinés de Tahiti, de Denise, sa seconde épouse, aux filles des fifties-sixties qui prennent le pouvoir sur les hommes ? De Kiki-de-Montparnasse à Brigitte Bardot dans En Cas de malheur, Michel Carly vous raconte cette quête au féminin pluriel et vous livre surtout les clés pour lire autrement des romans comme La Guinguette à deux sous, Betty, Touriste de bananes, La Vérité sur Bébé Donge, Lettre à mon juge, Le Train... et surtout découvrir des romans moins connus qui demeurent de magnifique histoires de femmes signées Simenon. Des révélations inédites et un tout autre regard sur l’œuvre d’un des romanciers majeurs du XXe siècle.

Par l’un des grands spécialistes de Simenon, écrivain, auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le romancier dont Sur les routes américaines, Maigret, traversées de Paris, Simenon et les femmes aux Editions Omnibus.

Inscription gratuite sur réservation

au 01 42 34 93 00 ou via bilipo@paris.fr

Crédits image : Pathé

« Telle que je la vois, la ville, les villes, mais aussi ma ville, Paris, sont des millefeuilles, une superposition de couches, de milieux qui ont des modes de fonctionnement, des règles de vie propres, qui s’ignorent ou s’entrecroisent et s’influencent selon des lignes de force passionnantes à étudier, mais jamais réductibles à des caractéristiques simples, uniformes. Et c’est cette ville grouillante, multiple, en un sens irréductible, qui a donné naissance au roman noir. Elle pèse de tout son poids sur la littérature noire dont elle est le personnage central. La ville est le lieu de concentration de la population, de la superposition de milieux et de réseaux qui offre à la fois de multiples opportunités, et la possibilité de se protéger, de retourner à l’anonymat, le lieu aussi où s’incarnent les pouvoirs « légaux » avec lesquels les réseaux criminels traitent en permanence ».

Ses réflexions de Dominique Manotti sur le roman noir, roman urbain par excellence, trouvent leur illustration dans ses propres récits, de Sombre sentier publié au Seuil en 1995 à son dernier titre, Or noir, paru en mars 2015 dans la Série noire, que nous vous invitons à parcourir sous cet angle de vue en sa compagnie.

Bilipo-animations février-mars

Noir urbain. Rencontre avec Dominique Manotti

samedi 7 mars, 16h

Dominique Manotti est née à Paris en 1942, ville qu’elle habite toujours et où elle a enseigné en faculté l’histoire économique contemporaine. Militante anticolonialiste et syndicale, elle exprime désormais son engagement politique dans ses romans, chroniques des temps modernes et radiographies de notre société.

La rencontre est animée par Matthieu Letourneux, maître de conférences à l’université Paris Ouest. Elle s’inscrit dans un cycle de débats programmés à la BILIPO en partenariat avec cette université, dans le cadre d’un master d’édition qui doit donner lieu à un ouvrage consacré aux nouveaux espaces urbains du polar contemporain. Elle est aussi le premier rendez-vous autour de l’anniversaire de La Série noire, qui fête ses 70 ans en 2015.

Inscription gratuite sur réservation

au 01 42 34 93 00 ou via bilipo@paris.fr

Et toujours… jusqu’au samedi 28 février 2015

Exposition Loustal / Simenon

Commenter cet article