Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Le rendez-vous 813 à Lyon : Rencontre autour du polar portugais, avec Pierre-Michel Pranville
 

 

 

Mardi 24 février à Un Petit Noir Librairie-Café-Polar dès 19h Début des débats 19h3.

57 montée de la Grande-Côte 69001 LYON Tél. 09.73.65.41.38 www.unpetitnoir.fr

 

 

Rencontre autour du polar portugais, avec Pierre-Michel Pranville, membre du CA 813 – Les Amis des Littératures Policières, spécialiste du polar de langue portugaise, traducteur et conférencier.

 

1ère partie :

L’histoire du roman policier portugais :

Rarement étudié, le roman policier portugais a, depuis 1870, alterné des phases d’imitation étrangère et de création nationale . Censuré par la dictature de Salazar, il a, malgré cela, suivi les évolutions européennes et anglo-saxonnes de ce genre littéraire considéré trop longtemps comme marginal au Portugal.

 

2ème partie :

« Géographie littéraire » autour  de quelques auteurs : comment représentent-ils les villes de Lisbonne et Porto dans leurs polars ? Echanges et débat.

Pour Lisbonne :

  • Richard Zimler : Le dernier kabbaliste de Lisbonne. R. Zimler est d’origine américaine, naturalisé portugais et vit à Porto.  Ce roman est une enquête sur une série de meurtres dans la communauté juive de Lisbonne au 16ème  siècle au moment du pogrom de 1506 sous le règne de D. Manuel 1er.  Son dernier roman A Sentinela (La sentinelle) qui se passe à Lisbonne n’est pas encore traduit.
  • Robert Wilson : Une mort à Lisbonne. Il est anglais et vit au Portugal. L’assassinat d’une jeune fille dévoyée mais de bonne famille trouve sa résolution dans le Portugal de Salazar pendant la seconde guerre mondiale. La première partie de La compagnie des ombres, son deuxième roman , se passe aussi à Lisbonne en 1944 à un moment où la capitale portugaise était un nid d’espions.
  • Marc Villard / Cyrille Derouineau : Bairro Alto aux Editions Folies d’Encre, deux petits contes noirs avec des photos  du vieux Lisbonne

Pour Lisbonne et Porto :

  • Justino Pamplona, Luis Rodrigues : Parfait comme dans les films. Un petit polar aux Editions Le Mascaret, directeur de collection ... Claude Mesplède. Un duo d’auteurs pour un pastiche réussi de Chandler qui se passe dans les deux villes.

Pour Porto :

  • Miguel Miranda : Quand les vautours approchent, Donnez leur, Seigneur le repos éternel, l’étrange affaire du cadavre souriant, les trois romans se passent à Porto. Le héros en est Mário França, un privé mi-Burma, mi-Colombo. Des polars plein d’ironie, où Porto est un personnage à part entière.
  • AntonioTabucchi : La tête perdue de Damasceno Monteiro, par un écrivain italien plus portugais qu’italien. La aussi, Porto est très présente.
  • Francisco José Viegas : Les deux eaux de la mer et Un ciel trop bleu sortis en grand format en 2005 et 2006.   Viegas écrit un polar mélancolique et son inspecteur Jaime Ramos a des airs de Wallander. Porto est peut-être moins visible, mais c’est l’auteur portugais de polar de référence.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marina Caetano 11/12/2016 18:19

Autre polar, d'un auteur presque homonyme de Marc Villard, qui se passe notamment à Sintra, dans la région de Lisbonne : Marc Viellard, "Et c'est ainsi qu'Hiram est grand"

Marc Villard 20/02/2015 12:50

Merci à P-M Pranville de sauver de l'oubli mon petit Bairro Alto et ses photos hors temps.