Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Quoi de neuf à la Bilipo en mars ?

Noir urbain

Rencontre avec Dominique Manotti

samedi 7 mars, à 16h

« Telle que je la vois, la ville, les villes, mais aussi ma ville, Paris, sont des millefeuilles, une superposition de couches, de milieux qui ont des modes de fonctionnement, des règles de vie propres, qui s’ignorent ou s’entrecroisent et s’influencent selon des lignes de force passionnantes à étudier, mais jamais réductibles à des caractéristiques simples, uniformes. Et c’est cette ville grouillante, multiple, en un sens irréductible, qui a donné naissance au roman noir. Elle pèse de tout son poids sur la littérature noire dont elle est le personnage central. La ville est le lieu de concentration de la population, de la superposition de milieux et de réseaux qui offre à la fois de multiples opportunités, et la possibilité de se protéger, de retourner à l’anonymat, le lieu aussi où s’incarnent les pouvoirs « légaux » avec lesquels les réseaux criminels traitent en permanence ».

Ces réflexions de Dominique Manotti sur le roman noir, roman urbain par excellence, trouvent leur illustration dans ses propres récits, de Sombre sentier publié au Seuil en 1995 à son dernier titre, Or noir, paru en mars 2015 dans la Série noire, que nous vous invitons à parcourir sous cet angle de vue en sa compagnie.

Dominique Manotti est née à Paris en 1942, ville qu’elle habite toujours

et où elle a enseigné en faculté l’histoire économique contemporaine. Militante anticolonialiste et syndicale, elle exprime désormais son engagement politique dans ses romans, chroniques des temps modernes et radiographies de notre société.

 

 

 

La rencontre est animée par Matthieu Letourneux, maître de conférences à l’université Paris Ouest. Elle s’inscrit dans un cycle de débats programmés à la BILIPO en partenariat avec  cette université, dans le cadre d’un master d’édition qui doit donner lieu à un ouvrage consacré aux nouveaux espaces urbains du polar contemporain. Elle est aussi le premier rendez-vous autour de l’anniversaire de La Série noire, qui fête ses 70 ans en 2015.

 

Inscription gratuite sur réservation

au 01 42 34 93 00 ou via bilipo@paris.fr

 

Noir Brésil

Rencontre aves Edyr Augusto, Edney Silvestre et Hubert Tézenas

samedi 21 mars, à 17h

Au Brésil, le polar, comme le café, est noir foncé.

 

Edyr Augusto et Edney Silvestre, deux auteurs de romans policiers présents au Salon du Livre de Paris de 2015 dédié au Brésil, ont délaissé le roman à énigme pour dresser avec noirceur le portrait de leur société.

Les deux écrivains sont dans la ligne du roman noir brésilien très contemporain qui s'inspire de la perte des valeurs sociales, de l'impunité des criminels, voyous ou en col blanc, et de l'impuissance d'institutions corrompues à canaliser une violence endémique. Cette approche, plutôt sombre, est aussi celle d'Hubert Tézenas, fin connaisseur du Brésil, traducteur d'Edney Silvestre, lui-même auteur d'un roman noir, L'or de quipapa (L'Ecailler, 2013) dont l'action se déroule au Brésil. 

 

La BILIPO se propose de les accueillir pour une découverte d’un roman policier très corsé encore largement méconnu du public français. La rencontre sera animée par Pierre-Michel Pranville, traducteur et chercheur au Centre de Recherches sur les Pays Lusophones (CREPAL) de l’Université Sorbonne Nouvelle.

 

Inscription gratuite sur réservation

au 01 42 34 93 00 ou via bilipo@paris.fr

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Edyr AUGUSTO

Journaliste, écrivain, dramaturge et metteur

en scène, il est né en 1954 à Belem où il vit. Belem est une métropole située sur les rives de deux fleuves amazoniens. Carrefour de tous les trafics, elle est une des principales portes d’entrée sur l’Amazonie.

Ces précisons ont leur importance quand on lit les romans d’Edyr Augusto dont l’action se déroule à Belem et dans l’État amazonien du Para. Son premier roman s’intitule… Belem et a été publié en France en 2013. Le second Moscow en 2014. Nid de vipères, le troisième, sera publié en 2015.

 

Edney SILVESTRE

Il est né en 1950 à Valença, une petite ville de l’état de rio de janeiro. A 18 ans, il rejoint Rio, où il étudie en faculté. Il devient dactylo puis journaliste à manchete, et rejoint le cruzeiro dont il est écarté suite à un article visé par la censure de la dictature. Edney Silvestre est aussi scénariste, cinéaste, dramaturge, producteur et présentateur d’émissions de télévision, chroniqueur et romancier. Son premier roman Si je ferme les yeux est publié en France en 2013. Il sera suivi par le Bonheur est facile en 2014.

 

 

Hubert TEZENAS

Né en 1962 à Paris, Hubert Tézenas a vécu de nombreuses années en Amérique latine. De retour en France, il devient le traducteur attitré de Mo Hayder et de Robert Crais. Il ne délaisse pas pour autant le Brésil dont il a récemment traduit deux auteurs, Edney Silvestre et Alberto Mussa, et où il situe son dernier roman

 

 

 

 

Lauréats du Prix Mystère de la critique 2015

Le Prix Mystère de la critique 2015, portant sur la production de l'année précédente, vient d’être  attribué :
- Domaine français : Nicolas Mathieu, pour son roman Aux animaux la guerre, publié chez Actes sud.
- Domaine étranger : Shannon Burke, pour son roman 911, traduit par Diniz Galhos, publié chez Sonatine.

Toutes nos félicitations aux heureux lauréats !

Une usine qui ferme dans les Vosges, les journaux en parlent un peu, mais ce n'est pas suffisant pour ces gens qui n'ont plus rien à perdre. Deux d'entre eux ont la mauvaise idée d'enlever une fille pour la revendre à deux caïds. A partir de là, tout s'enchaîne... (source Electre)

 

 

 

 

Ollie Cross est ambulancier dans un quartier difficile de New York. En réaction à l'indifférence ou au cynisme de ses collègues devant la misère et la violence qui font partie de leur quotidien, il décide de faire preuve d'empathie. Son action le conduit à un geste dont les effets seront dramatiques. (source Electre) 

Festival Quai du Polar,

11ème édition du 27 au 29 mars, à Lyon

 

Une fois par an, Lyon se drape de noir, à l’occasion de son festival dorénavant reconnu aux quatre coins du globe : Quais du Polar. La 11ème édition se tiendra les 27, 28 et 29 mars 2015.

Cette année, pour entrer de plein pied dans sa deuxième décennie, Quais du Polar renoue avec sa tradition : découvrir des mondes en noir. Après l’Europe du Nord, l’Asie ou l’Amérique du Nord, cap vers les autres Amériques en 2015.

Pour découvrir tout le programme du festival, les auteurs présents, les rencontres et autres animations proposées, rendez-vous sur le site : www.quaisdupolar.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article