Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Des nouvelles de Carlos Salem
Japonais grillés
Aujourd'hui je suis à Madrid, demain ?? peut-être à Berlin. Mon boulot : assassin. Je suis un des meilleurs dans ma spécialité. Mais la retraite sonne à la porte. C'est Juan qui va me remplacer, je le surveille dans sa mission. Résultat 27 japonais grillés.
 
Des petits paquets.
Toute la journée je coupe du plastique, c'est dangereux et mal payé. Je suis copain avec l'Artiste, les autres nous prennent pour des pauvres types. Mais le patron, avec sa Ferrari, nous passe des billets en douce.
 
Comme voyage, les nuages.
Lola ne marche pas avec ses jambes, mais avec ce qu'il y a entre, c'est sa force. Moi, Poe, je suis amoureux à en mourir. Un cinglé dans un bar me raconte que le peuple de la nuit hante le métro et que c'est eux qui ont fait disparaitre la fille de la photo.
 
Des marguerites dans les flaques.
Je m'appelle Ulises et le commissaire Salgado vient tous les soirs dans mon bar liquider une bouteille de whisky. Une affaire le met mal à l'aise : cette prostituée, si jeune, retrouvée morte dans une flaque d'eau. Et sa femme et sa fille. Quelle vie de merde. Ulises écoute, l'arme de Salgado est sous le bar.
 
Mais c'est toi qu'elle aimait le plus.
Olga, la belle Olga, a du caractère. Trois hommes, rien que ça, Poe, Vincente , Cortès. Ce serait bien, pense-t-elle, si elle pouvait s'en débarrasser. La voilà les armes à la main et évidemment rien ne se passe comme prévu.
 
La vie est un tas de merde et on en mange une cuillère tous les jours. Et pourtant  ce sont des histoires d 'amour, bien souvent des tragédies, des histoires de fesses mélangées à quelques bouteilles sans oublier les flingues au débit définitif. Ça commence bien ça finit mal...
 
 
Japonais grillés ; Carlos Salem ; Ed. In 8; février 2015.
 

Commenter cet article