Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

[le billet] Ground zéro
Le grand incendie
 
Au mois de septembre, New-York. Le ciel est souvent bleu.
Je dois monter au 38 ème étage de la tour.  Une arme m'attend dans un coffre avec deux cartouches, on ne sait jamais...
Je récupère une mallette, la donne à quelqu'un et je m'en vais tout tranquillement.
Aujourd'hui, ça se passera autrement.
À 8H56 la tour se met à trembler.
J'ai commencé ma carrière il y a bien longtemps, comme tireur d'élite, puis le travail s'est affiné... de plus, c'est très bien payé.
Dans ce business, j'ai un ami, Mitri. On s'est rencontrés à Samarkand, on s'entend bien. Il est vrai que nous sommes les représentants d'une entreprise ultra-libérale.
L'escalier de la tour nous compresse et nous jette dehors. Ce n'est pas la fin du monde, dans quelques minutes peut-être.
Et dans cette mallette, des documents qui valent une fortune, surtout après le 11/9.
Il est grand temps de se planquer dans ce New-York recouvert de cendres.
Je passe au statut d'indésirable et quand on sait le pouvoir que certains ont, il est grand temps de se faire tout petit. Il m'est impossible de faire un mètre, ils sont tous là les armes à la main.
Après Ground Zéro la guerre continue sans qu'on soit sûr des résultats.
 
Avant ce roman, on savait à quoi servait l'argent, maintenant on en est sûr.
Quand, en très haut lieu, on s'agite, plus bas les dommages collatéraux sont irréversibles, les portions congrues sont interchangeables .
Rassurez-vous, nous ne saurons jamais la vérité et tout bien réfléchi c'est souhaitable. Un peu pour chacun, quelques bavures vite oubliées et pour cause, la bousculade est de mise.
Et vogue le navire.
 
Ground Zéro ; Jean -Paul Chaumeil ; Ed. Du Rouergue - décembre 2014.

Commenter cet article