Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

À la BiLiPo cet été

Informations pratiques et horaires

La Bilipo passe aux horaires d’été :

 

Du 04 juillet 2015 au 30 août 2015, nous vous accueillerons

du mardi au vendredi de 14h à 18h

et le samedi de 13h à 17h.

 

La bibliothèque sera fermée mardi 14 juillet et samedi 15 août.

-----------------------------------------------------------------------

Et toujours… Jusqu’au dimanche 2 août

Exposition Cinéma Premiers Crimes

À la Galerie des bibliothèques

Affiche de Chalicarne pour Démonios, 1914Le film criminel connaît une extraordinaire « belle époque » autour de 1914. En temps de paix comme en temps de guerre, le public de la capitale se presse dans les salles pour voir Fantômas, Zigomar, Les Mystères de New York, Les Vampires.

 

Sur les murs, les affiches bariolées vantant ces spectacles à sensations fortes entrent en écho avec les romans populaires et les faits divers rapportés par les journaux. Mais sur l’écran de la salle obscure, c’est le monde réel, ce sont les rues de Paris et de sa banlieue, que le spectateur reconnaît comme le décor des exploits des détectives affrontant les bandes d’apaches ou les génies du mal.

L’exposition Cinéma Premiers Crimes fait revivre au public d’aujourd’hui les frissons des spectateurs d’il y a cent ans. Affiches de feuilletons et de films à épisodes, gravures sanglantes en première page des journaux, photographies :

               Affiche de Chalicarne pour Démonios, 1914

 plus de 200 pièces et de très nombreux extraits de films rares, restaurés en haute définition racontent l’essor d’un art populaire, le cinéma, pendant les 30 premières années du vingtième siècle. Elles parlent aussi de l’imaginaire d’une société, qui bien qu’effrayée par la criminalité́ prend plaisir au spectacle de ses propres peurs.

Les documents et extraits de films présentés sont issus des collections de la Bilipo (Bibliothèque des Littératures Policières), la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, la Bibliothèque nationale de France, la Cinémathèque française, Pathé, Gaumont, le CNC, le Musée Grévin, l’IMEC.

 

Commissariat :

Alain Carou, conservateur à la Bibliothèque nationale de France (département de l’Audiovisuel), historien du cinéma

Matthieu Letourneux, maître de conférences en littérature française à l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, spécialiste des cultures médiatiques

Catherine Chauchard, iirectrice de la Bibliothèque des littératures policières

 

Affiche  de C. Trichon pour la parution des Mystères de NY

dapté du film de Louis Gasnier par Pierre Decourcelle, 1915

Informations pratiques

Galerie des bibliothèques

22, rue Malher, 75004 Paris

Saint-Paul, ligne 1
01 72 63 40 74

galeriedesbibliotheques@paris.fr

Du mardi au dimanche de 13h à 19h

Entrée 6 €, tarif réduit 4 €, demi-tarif 3 €

Nocturne les jeudis jusqu'à 21h

(gratuité pour tous les jeudis de 18h à 21h)

-----------------------------------------------------------------------

Et toujours… Jusqu’au samedi 1er août

Exposition De Fantômas à Méphisto  À la Bilipo

René Navarre est une vedette de cinéma révélée en 1913 par sa création à l’écran du personnage de Fantômas, « Le Maître de l’effroi » imaginé par Pierre Souvestre et Marcel Allain.

 

Porté par l’immense succès du film de Louis Feuillade, il dépose la marque des Films René Navarre en 1916, produit un film de propagande, une série de dessins animés conçue avec Benjamin Rabier et Emile Cohl et un feuilleton hebdomadaire de 16 épisodes, La Nouvelle Aurore, palpitante histoire du bagnard Chéri-Bibi scénarisée par Gaston Leroux. Cofondateur de la société des Cinéromans, il contribue au cours de la décennie 1920 à la sortie d’une vingtaine de films à épisodes dont les plus célèbres sont Vidocq, Ferragus, Jean Chouan, Belphégor et coproduit en 1931 Méphisto, l’unique serial français parlant. La star du muet voit toutefois sa carrière décliner avec le parlant qui ne lui offre plus que des rôles secondaires.

L’artiste, tour à tour producteur, metteur en scène, et presque toujours interprète, rédige en 1948 ses mémoires qu’il intitule De Fantômas à Méphisto, livrant ainsi un passionnant témoignage sur les débuts du Septième Art.

L’exposition présentée à la BILIPO s’appuie sur ce document, publié aux éditions de L’Harmattan en 2013 par son petit-fils François-Marie Pons, et sur les innombrables archives (correspondances, programmes, photographies, affiches) que ce dernier a bien voulu confier à la bibliothèque.

Cette exposition, parallèle à celle proposée à la Galerie des bibliothèques Cinéma premiers crimes, permet d’approfondir, à travers l’histoire des Cinéromans, les liens entre la presse, l’édition populaire et les films à épisodes, de redécouvrir des films perdus grâces à des ensembles complets de photographies de plateaux, d’apprécier le travail de pionnier réalisé par René Navarre, et enfin de s’attacher à une forte personnalité très tôt consacrée comme une des grandes stars du cinéma français.

 

Entrée libre, exposition ouverte

du mardi au vendredi de 14h à 18h, le samedi de 13h à 17h,

fermée dimanche, lundi et les jours fériés.

Commenter cet article