Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

[Le billet] Dick Lapelouse, meurtres en tous genres, pas cher
Il faut bien commencer sa carrière par quelque chose. Pour moi, un autoradio sur une Simca 1000, puis je continue tranquillement mon petit bonhomme de  chemin, une bijouterie, les armes à la main. Le temps passe et la jeunesse vieillit.
Alors, je décide de créer  mon entreprise, le discount d'un tueur à gages, tout est officiel, les tarifs sont à minima, 259,90 € pour les contrats les plus chers.
Mon voisin de palier, c'est le Dr Braun, un psy. Je vais le consulter tous les vendredis et les affaires que je traite, arrivent sur la table.
Questions et encore des questions souvent sans réponses. Supprimer son prochain pour un prix défiant toute concurrence est-ce une philosophie, ou un travail comme un autre?.
Puis, voila que débarque Carlos Llanon. Le fils veut faire assassiner son père et quand on connait le passé du père on se dit qu'il a sans doute raison.
Puis vient le tour de cinq ados. Eux veulent supprimer Duvernois, leur détesté professeur.
On pourrait dire que Dick Lapelouse est le tueur glacé et  psychopathe, et bien non ! Il mélange le travail et les sentiments, le passé, l'action, la façon d'éliminer ses contrats et papa et maman.
On a tous voulu zigouiller son voisin, son chef ou celui qui a remporté les élections.
On en a bien évidemment pas les moyens, ni pécuniaires, ni psychologiques, à moins de rencontrer Dick Lapelouse...
 
Sait-on ce qui se passe dans la tête d'un tueur à gages. Dans ce roman , c'est un type comme les autres, le passé et le présent ne font pas bon ménage.
Mais un contrat, c'est un contrat. même si cela doit bousculer l'égo, les souvenirs embarrassants et l'avenir incertain.
Nous sommes tous le con, le connard de quelqu'un, voila pourquoi ce roman s'adresse  à nous tous, et par le fait ou presque, nous oblige à acheter ce roman.
 

La Revalorisation des déchets, Sébastien Gendron, Ed Albin Michel, février 2015.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Venner Yann 28/11/2015 07:43

bravo; un polar bien commenté !

blog813 28/11/2015 12:36

merci