Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Ruth Fialho, Bernard Daguerre (debout), Sylvie Escande (cachée par un micro), François Darnaudet, Bernard Daguerre (debout) et le modérateurXavier Daverat -au centre- lors de la présentation du numéro 122 à Polar en Cabanes- Bordeaux

Ruth Fialho, Bernard Daguerre (debout), Sylvie Escande (cachée par un micro), François Darnaudet, Bernard Daguerre (debout) et le modérateurXavier Daverat -au centre- lors de la présentation du numéro 122 à Polar en Cabanes- Bordeaux

Information diffusée sur Facebook par  Polar en cabanes

Chester Himes par SYLVIE ESCANDE au sujet du
numéro spécial de 813

 


Le dernier numéro de 813 (n° 122) est un numéro spécial consacré à Chester Himes et coordonné par Bernard Daguerre. Il comprend, à côté d’une présentation de Himes et de ses premiers romans par James Sallis, son biographe, des textes d’hommage (Montalban, Christiane Rochefort, Claude Mesplède) et des fictions inspirées par Himes (Jake Lamar et Marc Villard), plusieurs études nouvelles. « La fin de l’État libre de Harlem », est consacré aux deux derniers romans, L’aveugle au pistolet et Plan B (Sylvie Escande). « Cercueil et Fossoyeur en VF : des traductions à enterrer », est une enquête édifiante de Pierre Bondil sur les traductions de Himes dans la Série noire. « L’apocalypse selon Chester… » de Xavier Dazerat, considère le dernier roman, Plan B, come l’aboutissement inéluctable de l’ensemble de l’œuvre de Himes et s’intéresse aux formes qu’y prend le politique. Dans « Les chaînes du secret », Ruth Fialho, en montrant que les secrets pervers du prédateur blanc de Il pleut des coups durs sont des secrets de polichinelle, analyse le délitement de la communauté noire et l’abandon de ses femmes. « Un jardin sans fleurs » est une enquête de François Darnaudet sur le mystérieux roman écrit à quatre mains par Himes et Willa, la femme qu’il a rencontrée sur le paquebot qui l’amenait en France en 1953.
On y trouvera aussi l’histoire rocambolesque de la malle-cabine de Himes, peut-être plus fondée que celle de sa machine à écrire telle que la raconte Dany Laferrière (lire sur ce blog « De Harlem à PAP : sensibilités de Himes et de Dany Laferrière »), et l’inventaire détaillé des adaptations de deux romans de Himes en BD (Frédéric Prilleux) et des adaptations controversées de ses romans à l’écran (François Guérif et Jeanne Guyon).

Ce numéro de 813 atteint son objectif car il fait progresser la connaissance de Himes et de son œuvre. Il ouvre même des pistes et incite au débat et à la formulation de questions nouvelles.

Sylvie Escande, toujours masquée et François Darnaudet. L'Utopia, dimanche 27 septembre, 11 h

Sylvie Escande, toujours masquée et François Darnaudet. L'Utopia, dimanche 27 septembre, 11 h

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article