Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

[Le billet] 50 ans après...

2015 Cinquante ans après Jack marche avec une canne, il va voir Maurie à l'hôpital, il y a une vie entre eux. Puis c'est autour de Dave. Sa guitare est dans un coin, pleine de poussière. Dans le journal la mort de Flet, disparu depuis si longtemps.

En 1965 il avait tué un homme. Le trio décide de partir. Glasgow- Londres, un long chemin. Il va falloir expliquer ça à ceux qui restent.
1965  Jack avec ses potes veulent être Beatles ou les Who. Ils sont connus dans leur quartier de Glasgow et les filles aiment çà. Ils prennent une décision : direction Londres. Ils s'appellent les Shuffle.
2015 Le plus dur, c'est faire sortir Maurie de l'hôpital. Le chauffeur est inattendu. Il fera l'affaire...
1965 Il fait nuit et nous voilà en Angleterre, un certain Dennis traine dans un bar. Il faut espérer que tous les anglais ne sont pas comme lui. Le chemin est semé d'embûches et Rachel, qui fait maintenant partie du groupe, bouleverse la donne.
2015 Le trio essaie de refaire le parcours d'il y a cinquante ans. Les villes ont changé, le paysage industriel et résidentiel, Thatcher est passée par là. Le constat économique est flagrant : 1% de chômeurs en 1965, 10% en 2015.
1965 Voilà le groupe pas encore célèbre qui débarque à "Big Smoke". C'est là qu'il font connaissance de Simon Flet. La ville est dangereuse et mystérieuse. Le LSD et Abbey Road. Jack et Rachel sont ensemble à la vie à la mort.
2015 Le trio retourne à Londres. La route est peuplée d'illusions comme il y a cinquante ans. Ils reviennent sur leurs erreurs et leurs habitudes.
1965  La fête bat son plein. Ils sont tous au son des Rolling Stones, puis Jeff le crie haut et fort, "je peux voler".
2015  Ils se retrouvent cinquante ans plus tard. Et l'heure des secrets est révolue.
 
Deux périodes de vie d'un groupe qui voulait  révolutionner le rock'n'roll. Ca commence mal et çà ne finit pas bien. Beaucoup d'émotions, d'espoirs, les illusions s'envolent bien haut. En 1965 tout est possible en 2015 les miroirs ne racontent pas la même chose.
 
Les fugueurs de Glasgow, Peter May, Ed. Rouergue noir, septembre 2015.
 

Commenter cet article