Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Oh, un panier plein de drôles de choses !
Un auteur français avec un nom anglais, un livre québécois pas distribué en France mais disponible dans sa version numérique (un des avantages de ce format), un livre épuisé qu’il faut chercher chez les bouquinistes…
C’est donc un panier foutraque, des titres et des chroniques glanés au fil de ma balade sur les réseaux noirs. Bon marché, amis ziens et zautres.

Le panier de Jeanne

Sacré temps de chien
James H
olin
Editions Ravet-Anceau 2015.

par le libraire de Du noir du polar
Panckouke Mireille, journaliste de terrain, a parcouru le monde en couvrant de nombreux événements jusqu'au jour une longue maladie a eu raison de sa carrière. A demi remerciée par son ancien employeur, Paris-Match, elle a préféré prendre le large à Saint-Valéry-sur-Somme plutôt que d'accepter un poste de sédentaire. Elle travaille désormais pour un canard local, le Courrier Picard, dont le rédacteur en chef du journal (qui est aussi son ex-mari) lui demande de suivre la campagne d'un candidat aux legislatives, Joseph Mirlitouze.

Parallèlement, c'est jour de sortie pour Albert Emery après deux ans de prison pour sa participation à des hold-up. Libéré, il n'a qu'une seule idée en tête, rejoindre la Nouvelle-Calédonie à bord d'un voilier pour y recommencer sa vie, mais avant il doit récupérer de l'argent, pas moins de 50 000 euros. Pour cela, il doit retrouver l'un de ses associés, François le Boulanger, qui ne donne plus signe de vie et qui doit, selon ses informations, se planquer dans une vaste zone entre Dunkerque et le Tréport. Une fois parti de Fleury-Mérogis, Albert va s'échouer à Saint-Valéry-sur-Somme.[…]
lire la chronique complète et les autres sur le blog de la librairie : Du noir, du polar

Le panier de Jeanne

Cécile et le monsieur d’à côté
Philippe S
etbon
Editions du Caïman 2015

par Sébastien Mousse
Cécile, obligée de déménager suite à une déception sentimentale aurait-elle trouvé son ange-gardien en s’installant dans le quartier des Batignolles ? Toujours est-il que ses problèmes se règlent les uns après les autres, de manière pour le moins expéditive. Simple hasard ou intervention extérieure ? Quel rôle joue son voisin, Servais Marcuse, un grand-père débonnaire qui vit dans les souvenirs d’une vie aventureuse ? Aurait-il repris du service pour les beaux yeux de sa nouvelle voisine ? L’aurait-il côtoyée dans une vie antérieure ? Il faudra attendre les dernières pages de ce roman pour dénouer les fils, découvrir les secrets et les motivations de chacun des personnages de ce nouveau polar de Philippe Setbon…
Extrait : – Pas de panique, le rassura Servais. Il en a pour une minute grand maximum… Et effectivement, trente secondes plus tard, l’occupant des lieux s’affaissa comme un tas de chiffons dans le vestibule, les jambes secouées de soubresauts. Charley fixait le corps, puis M. Marcuse, puis encore le corps… Il n’avait plus une goutte de salive dans la bouche, ses mains s’étaient glacées à lui faire mal, son cœur lui était remonté contre le palais.
— Qu’est-ce que vous avez fait, chef ?
— Ça paraît pourtant clair, Charley… Qu’est-ce que tu n’as pas compris ?

Une magnifique découverte que ce court roman, premier d’une trilogie. L’écriture de Philippe Setbon est agréable, légèrement cynique et surtout il y a comme un faux air du cinéma des années cinquante. Ces films de Lautner, Audiard, non pas forcément pas les dialogues, nous ne sommes sans pas dans le verbiage argotique, bien que de temps à autres, il arrive qu’un échange entre les personnages soit dans le style.[…]
lire la chronique complète et les autres sur le blog Zone Livres

Le panier de Jeanne

Du sang sur ses lèvres
Isabelle Gag
non
Editions Héliotrope Noir 2015

par Richard
Vous aimez l’étrange, l’inédit, le « pas comme les autres » ? Vous aimez commencer un roman d’une auteure que vous ne connaissez pas, vous laisser happer par son talent et son écriture ? Vous adorez sortir des sentiers battus, découvrir l’inattendu, laisser de côté (pour un temps seulement, bien sûr !) les gros noms et les best-sellers pour vous lancer vers le nouveau, l'insolite ? Vous aimeriez vous dire, dans cinq ou dix ans, cette auteure, je l’ai lue et j’avais tellement apprécié ?
Vous êtes de ces personnes ? Oui, j’en suis certain, car les lecteurs de Polar, noir et blanc adorent ce genre d’expérience. Je le sais, je vous connais depuis bientôt six ans. Vous avez sûrement répondu oui à toutes ces questions, alors n’hésitez pas et partez à la découverte d’Isabelle Gagnon et de son dernier roman, « Du sang sur les lèvres ».
Lisez cette première phrase, l’incipit qui donne le ton à ce roman noir de très haute qualité : «J’ai toujours été attirée par le vide. » Tout de suite, le lecteur averti sait que l’abyme qui attire le personnage l’attirera, lui aussi, dans ce vortex sans fond, cette toile tissée pour … lui faire passer un excellent moment de lecture ! […]
lire la chronique complète et les autres sur le blog Zone Livres

Le panier de Jeanne

Honni soit qui mal y pense (Mémoires policiers d'Edouard VII)
Peter LOVESEY
traduit par Jean-Michel Alamagny
Editions du Masque 1989.
par l’Oncle Paul

Qui aurait eu l'audace de penser un jour que l'honorable et majestueux Edouard VII se serait penché sur la triste fin d'un célèbre jockey.
Que du temps où il n'était encore que Prince de Galles, Albert Edouard, Bertie pour les intimes, le fils aîné de sa très gracieuse et omniprésente Majesté la Reine Victoria, aurait soupçonné que la mort par suicide de Fred Archer, jockey adulé du grand publie et estimé pour son intégrité, ne serait pas due aux raisons officiellement émises par le coroner.
En réalité le suicide ne serait pas dû à un accès de fièvre typhoïde mais bien à cause d'événements, de relations et de bruits divers mettant en cause son honnêteté. En un mot que ce décès ne serait ni catholique, ni orthodoxe encore moins anglican.
Avec délectation et légèrement imbu de sa personne, on n'est pas de sang royal pour rien, Bertie, pardon, le Prince de Galles, va se lancer dans une enquête qui semble-t-il va à l'encontre du but recherché.

Afin de défendre l'honneur et l'intégrité du célèbre jockey, ne met-il pas à jour une sombre histoire de courses truquées, de corruptions, que sais je encore!
Une enquête discrète qui mène le Prince de Galles du célèbre champ de courses de Newmarket jusqu'aux bas fonds londoniens lui faisant côtoyer amateurs véreux, prostituées et femmes du monde, artistes de music hall et drôles d'oiseau. […]
lire la chronique complète et les autres sur le blog « Les lectures de l’Oncle Paul »