Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Il y aura un an dans quelques jours, le 20 février, précisément, Hafed Benotman, notre pote Hafed, nous laissait définitivement. Alors ça a beau être la St Valentin, on a eu envie de vous parler de lui. Cet homme unique n’est pas complètement mort ; il reste ses écrits. Parus… et à paraître, car des surprises vous attendent encore.
Ici, c'est Sébastien Mousse qui nous fait part de son émotion, sur Zone Livres
JD

Fidélité et Amitié

Tu sais quoi ? Les éditions Ska et du Horsain auraient du sous-titrer ce livre : Testament d’un homme de cœur en colère
Parce que je vais te dire que là Hafed il était remonté, oui étais, tu n’es pas sans savoir quand 2015 ce mec merveilleux, cet auteur magnifique nous a quitté, son cœur justement qui lui a faussé compagnie, le salaud.
Tu as donc compris que ce livre, cet OLNI (objet littéraire non identifié) est publié à titre posthume. Quand tu as connu Hafed tu as les poils en achetant le bouquin, mais encore plus en le lisant.
Ce livre n’est pas un roman, loin de là, c’est un monologue de l’auteur, non pas vraiment un monologue, tu as l’impression, qu’il est là, face à toi, attablé avec une bière, tu causes, non tu écoutes ton pote causer parce qu’il a plein de truc à dire sur ce monde qui ne tourne plus rond.
Souvent en colère, triste de voir ce qui l’entoure Hafed BENOTMAN digresse, parfois avec colère, parfois avec cynisme ou encore avec humour.
Fais bien attention en ouvrant les pages de ce bouquin, ce n’est pas ce que tu as l’habitude de lire, c’est un peu de la philosophie de comptoir, mais de la vraie, pas de la péjorative, hein. Le mec sait (putain tu fais chier Hafed, j’ai du mal à parler de toi au passé !) philosopher, mais surement pas dans les salons de madame la baronne, non, pas des lieux pour lui, pour nous…
La suite de la chronique sue le blog Zone livres