Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

[le billet]  Le Français de Roseville

Dans le vieil Oran pousse le XXIe siècle et un bulldozer met à jour deux squelettes, un adulte, un enfant et un crucifix en or.

  Le flic Kemal Falil débarque. Il vit avec Léla la maman et son fauteuil roulant, dans un grand appartement qui appartenait aux français d’avant 1962.
  Les deux morts sont là depuis 50 ans, des traces de balles, des morceaux de cordes.
 
  En 1953, Arthur Guillot est comptable et son salaire ne lui suffit pas. Alors Roméro débarque, l’affaire semble bonne. Il y a aussi Eliane, et Dumont qui met les bâtons dans les roues. Le temps passe et même dépasse tout le monde.
  En 1962, le temps des pieds noirs est révolu. Pour les acheteurs, les affaires sont bonnes et Guillot met en place ce qu’il ne faudrait pas : une vengeance et un enlèvement. Il est le “français” de Roseville, le malvenu depuis si longtemps.
  En 2013, on sait qui est le premier mort, le deuxième se fait attendre, Liliane se souvient...
  Se souvient de tout les pieds-noirs, des espagnols aussi, les Molinas et ses deux fils. Le FLN, l’OAS dans une guerre de libération. Pour un résultat connu d’avance.
 
Assassinat politique ou crime de bas étage ? L’Algérie d’aujourd’hui cherche les coupables d’hier. Du FLN libérateur à l’ islamisation.
  La police y semble à son aise, les méthodes elles, sont universelles pour le grand bien de tous. Quant à la vérité historique il va falloir attendre.
 

  Le Français de Roseville ; Ahmed Tiab ; Ed. Aube Noire, février 2016.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article