Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

[le billet] Rivages Noir numéro 1000

1275 âmes fut le n° 1000 de la Série Noire.

Pour ce même millième numéro, mythique, Rivages Noir publie Gravesend, roman de William Boyle.

En voici la chronique de Patrice Lebrun.

Et bravo aux éditions Rivages pour leurs 30 ans !

A défaut d’avoir Ray Boy en face de lui, Conway s’entraine sur une cible et il rate son tir bien souvent.

  Ça fait seize ans qu’il attend son jour de vengeance. Seize ans aussi qu’Alessandra n’est pas revenue à Gravesend,quartier de New-York. Elle connait Conway et son frère Duncan.
  Ils se rencontrent à l’église, ah le bon temps ! Duncan était encore là. Mon père Pop ne m’emmerdait pas et j’étais amoureux.
  Ray Boy retrouve sa famille. C’est pas facile. Les étapes ado et adulte ont été brulées en prison.
  Tous de fréquenter le Wrong Number, le bien nommé, et de ne pas se reconnaitre. Fantômes. Rien n’a réussi à personne. Ray Boy et Conway s’y rencontrent. "Alors", demande le premier, “ Quand est-ce que tu me tues ?”
  Tous d’avoir un avenir bien sombre. Ray Boy doit s’occuper de son branleur de neveu Eugène. Conway descend des bouteilles et les matins sont difficiles.
  Alessandra et sa miséreuse carrière holywoodienne, Eugène qui rate l’école et touche quelques dollars en faisant les commissions de Mr Natale.
  Conway va faire du passé table rase. Conway et Ray Boy se voient souvent et se racontent leurs secrets. Ils vont même faire des promenades en forêt.
 
  Le quartier New-Yorkais de Gravesend appartient aux italiens. Il semble ne pas avoir changé depuis des siècles. Les générations vivent ensemble, la criminalité est bien présente.
  Les vieux de le vieille jouent au poker le flingue caché sous la table, les autres sortent de prison et voudraient n’en être jamais sortis et les plus jeunes n’ont rien inventé. Les armes font la loi mais pas pour longtemps. Les seules à s’en tirer sont les femmes. Comme souvent, les traces sont indélébiles.
 
Gravesend ; William Boyle ; Ed. Rivages Noir n° 1000. Mars 2016.

... voir aussi ici
 

Jean-Pierre Barrel
Un Petit Noir
Librairie-Café-Polar

57 montée de la Grande-Côte 69001 LYON
Tél. 09.73.65.41.38
www.unpetitnoir.fr
www.facebook.com/Un Petit Noir

Commenter cet article