Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Marché du 2 avril 2016

Bonjour à tous. La thématique de ce billet sera : les romans de ce printemps dont on parle … en bien. Pour cela, j’ai choisi trois romans dans trois styles différents. Cela montre bien encore une fois toute la diversité du monde polar.
Le premier pourrait se classer dans les romans policiers mais ce serait plutôt un roman d’action flirtant avec le thriller ; il s’agit de Le principe de parcimonie de Mallock (Fleuve Noir). Le deuxième remet au gout du jour les romans de détective, avec un personnage principal craquant (mais ce n’est que mon avis) ; il s’agit de La ville des brumes de Sara Gran (Editions du Masque). Le troisième est le dernier roman de Caryl Ferey, donc à mettre dans la catégorie des romans humanistes. Il s’agit bien entendu de Condor (Gallimard-Série Noire). Si j’essaie de mettre des étiquettes sur ces romans, c’est pour vous donner envie des les lire … mais rassurez vous, ils mélangent les genres pour notre plus grand plaisir de lecteur.
Mon choix pour le roman en format de poche estampillé « Oldies but Goodies » s’est porté cette fois sur J'étais Dora Suarez de Robin Cook (Rivages Noir), ce pur chef d’œuvre du roman noir .

N’oubliez pas le principal, lisez !

Le panier de Pierre

Le principe de parcimonie
Malloc
k
Fleuve Noir éditions 2016

par Sabine

Terrible !!!!. Il est terrible le dernier Mallock, et c’est toujours avec plaisir que je dévore les chroniques barbares, avec beaucoup d’appétit.
Un tueur en série qui sélectionne bien ses victimes, il a du coup un côté super héros justicier qui découpe des personnes inutiles à ses yeux ou coupables, il offre même des présents au commissaire Mallock qui va devoir encore une fois se démener pour démasquer ce polichinelle sans pitié.
Le suite est à lire sur le blog de Sabine Remy On retrouve encore notre capitale en plein chaos avec un Mallock complètement retourné par un événement tragique, mais grâce à son équipe et son intuition sans pareille, il va nous emporter dans une enquête hors normes.

La suite de la chronique sur le blog de Sabine Rémy

Le panier de Pierre

La ville des brumes
Sara Gr
an traduite par Claire Breton
Editions du Masque 2016

par Raccoon

Ex-libraire d’origine new-yorkaise, Sara Gran est l’auteur de cinq romans et c’est ici le deuxième opus des aventures de sa détective Claire DeWitt. Elle est également scénariste pour le cinéma et la télévision, et prépare l’adaptation de la série des Claire DeWitt.
« Quand Paul Casablancas, l’ex-petit ami musicien de Claire, est retrouvé mort dans sa maison de San Francisco, la police est convaincue qu’il s’agit d’un simple cambriolage. Mais Claire sait que rien n’est jamais si simple.
Avec l’aide de son nouvel assistant, Claude, elle suit les indices, trouvant un éclairage sur le destin de Paul dans ses autres affaires – notamment celle de sa sœur de sang Tracy disparue dans le New York des années 1980 et celle d’une disparition de chevaux miniatures dans le comté de Sonoma. Alors que les visions du passé lèvent le voile sur les secrets du présent, Claire commence à saisir les mots de l’énigmatique détective français Jacques Silette : « Le détective ne saura pas de quoi il est capable avant de se heurter à un mystère qui lui transperce le cœur. » Et l’amour, sous toutes ses formes, est le plus grand mystère de tous – du moins dans l’univers de la meilleure détective du monde.
La suite est à lire sur le site de Nyctalopes

Le panier de Pierre

Condor
Caryl Fer
ey
Gallimard Série Noire 2016

par Lord Arsenik

Décidément ce mois de mars est riche en sorties littéraires, difficile de suivre de rythme et, à défaut, de choisir quel titre privilégier par rapport aux autres. J’ai opté pour une excursion exotique en compagnie de Caryl Férey et son dernier roman, Condor. Nul doute que cette escapade chilienne ne sera pas de tout repos…
Des enfants meurent dans l’indifférence générale à La Victoria, faubourg très pauvre de la banlieue de Santiago. Gabriela Wenchwn, une jeune Mapuche, vidéaste amateure, contacte Esteban Roz-Tagle, avocat spécialisé dans les causes désespérées, afin qu’il vienne en aide aux familles endeuillées. Au cours de leur enquête ils vont rapidement s’apercevoir que leurs recherches et questions dérangent en haut lieu…
La suite est à lire sur le blog de Amnezik666

Le panier de Pierre

J'étais Dora Suarez
Robin Co
ok traduit par Jean-Paul Gratias
Rivages/Noir 2016 pour la nouvelle édition
par Bruno

« S'il est vrai que parfois j'entre en désespoir (et c'est vrai), c'est le défi du roman noir tel que je le vois. Je peuple mes livres de gens gaspillés qui ne comprennent pas pourquoi ils doivent descendre la pente sans même une plainte. Mes livres sont pleins de gens qui, sachant qu'ils ont été abandonnés par la société, la quittent d'une façon si honteuse pour elle qu'elle ne fait jamais mention d'eux.
Et c'est pourquoi «J'étais Dora Suarez» n'est pas seulement un roman noir, et qu'il va encore plus loin, pour devenir un roman en deuil. » (Robin Cook) Pour Robin Cook, qui retrouve ici son personnage de «Les mois d'avril sont meurtriers», «J'étais Dora Suarez» est une étape décisive dans sa carrière d'auteur de romans noirs.
La suite est à lire sur le blog Cecibondelire