Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

[le billet] le chômage au bout de la route et une blonde incendiaire...

  Un mètre cinquante cinq, c’est peu pour un homme, les baskets m’aident un peu, un mètre soixante et un.

  C’est ma mère qui me commande mes sweats par correspondance. Je m’appelle Jean-Claude et je fais la compta chez Frangrin “Merci mon chien” . Les américains et leur dollar mettent les pieds dans la gamelle du chien.
  La Slovaquie, ce serait pas mieux ?
  Ilinka Pop, la blonde trop sexy débarque et Jean-Claude démarre de la main gauche.
  Ilinka n’est pas là assez longtemps et Jean-Claude défaille. Ilinka est repartie en Slovaquie, elle a oubliée un foulard et un tube de rouge à lèvres.
Comment faire pour qu’elle revienne ? Une seule solution, la remplacer. Mais avant, écouter l’accordéon d’ Astor Piazzola et s’occuper de maman.
Puis, très vite, direction Bratislava. C’est là qu’habite Ilinka. On me regarde drôlement c’est vrai que j’ai changé.
 
Ce qui aurait pu être une belle histoire dans la tête de Jean-Claude devient un banal bas de page dans le journal du coin. Une mère handicapée, un mètre cinquante cinq tout mouillé, un travail sans intérêt, le chômage au bout de la route et une blonde incendiaire qui vient lui piquer son boulot.
 
Pop fiction ; Anne-Céline Dartevel ; Ed. In 8 ; mai 2016.  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article