Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Marché du 8 juin 2016

Voici donc un panier, dont le butinage fut rendu laborieux par les intempéries, les bouchons, les inondations, mais rien ne résiste au désir de lire, de découvrir et de partager.
Pas de thème si ce n’est le plaisir : de lire une chronique bien écrite, de découvrir des auteurs nouveaux ou confirmés, des nouveautés ou des rééditions, mais toujours avec une dominante noire. Jeunesse, adulte… Et parfois même, presque pas polar… tant que c’est noir. Bref, mon plaisir, ma sélection. En toute indépendance et liberté. Puissiez-vous aimer et lire !

Le panier de Jeanne

Rouge Ecarlate
Jacques Ba
blon
Jigal 2016

par Bruno

Il y a un an tout juste, je découvrais et chroniquais le premier roman de Jacques Bablon, « Trait Bleu ». Le temps de le refermer sur sa dernière page que je réalisais à peine que je venais de prendre une baffe magistrale !
Je parlais à l’époque d’un « putain de bon bouquin », sans doute le meilleur lu jusqu’ici aux éditions Jigal ! Et pourtant ce n’est pas le nombre d’excellents romans qui manque sur l’étale du compère Jimmy Gallier, (pêcheur) éditeur invétéré devant l’éternel ! Mais ce « trait bleu », bon sang quel livre !
Autant dire que j’attendais son second avec une vraie impatience, et non sans une certaine crainte aussi ! On connait bien l’adage qui dit que ce n’est pas le premier roman qui est le plus difficile à écrire, mais bien le second, surtout quand on a tapé si fort l’esprit de son lecteur la première fois !
Heureusement, il ne faudra pas longtemps à ce lecteur pour comprendre qu’une nouvelle fois il va accompagner au fil des pages, une belle brochette de
personnages particulièrement chtarbés et que le sang va couler aussi surement qu’un fleuve va à la mer. […]
Lire la chronique complète (et les autres) sur le blog Passion Polar

Le panier de Jeanne

Les Lucioles
Jan Thirion
éditions Lajouanie 2016

Par Jean
Les Lucioles, c’est l’histoire d’un jeune garçon, Tyrone Bradoux, treize ans mais qui en paraît sept. Il s’est arrêté de grandir précisément à l’âge de sept ans quand sa maman est partie. Il a également perdu l’usage de la parole et de l’ouïe ou tout au moins il ne parle plus et n’entend plus. Il vit heureux au sein d’une famille recomposée, son père s’étant remarié avec une certaine Chloé qui a deux enfants, Edgar, l’aîné et Saskia, la cadette. Tyrone est le plus jeune. Son principal compagnon de jeu est Biscoto, un petit chien joueur, blanc avec une tache noire sur un œil.
Les Lucioles, c’est la prise de pouvoir – démocratiquement – par un parti extrémiste, populiste. Les Lucioles véhiculent des idées et des messages simplistes qui en rappellent d’autres, passés, présents et… à venir. Ce parti, Les Lucioles, ce sont des gens passés maîtres dans l’art de la séduction et de la manipulation. Un parti qui remporte les élections nationales sans coup férir. Pour la famille Bradoux, cela se traduit par une fêlure entre les parents et les deux aînés tandis que Tyrone, attristé et impuissant, assiste à ces disputes verbales violentes entre ses frère et sœur et ses parents. On dirait bien qu’ils se sont envolés, l’unité et l’amour qui les rendaient tellement heureux, tous les cinq….tous les six, j’oubliais Biscoto. […]
Lire la chronique complète (et les autres) sur le blog Jack is back again

Le panier de Jeanne

Pour la Gloire
James Sa
lter traduit par Philippe Garnier
éditions de l’Olivier 2016

par Jérôme
En 1956, James Salter, pilote de chasse, voit son premier roman publié, The Hunters. Un roman sur… des pilotes de chasse. Devenu un classique outre-Atlantique, il ne nous est parvenu qu’en 2015, il y a quelques mois, quelques semaines avant la disparition de son auteur. Philippe Garnier en a traduit une version revue par l’auteur en 1997 et devenant chez nous, Pour la gloire. C’est un roman fort, dérangeant et marquant. Un roman se déroulant pendant une guerre qui ne concernait pas directement les français, d’où, certainement, sa traduction tardive.
Cleve Connell est capitaine dans l’US Air Force. Il vient d’arriver au Japon, en transit, en attente de son départ sur le front, celui de Corée, où s’affrontent les Etats-Unis et l’Union Soviétique autour du 38ème parallèle et du fleuve Yalou, marquant la frontière entre la Corée et la Chine. Il s’agit d’arrêter l’invasion par les troupes du Nord, soutenue par l’URSS, de la partie sud de la péninsule. Mais, pour Cleve, c’est le moment de mettre en pratique ses années d’apprentissages, enfin, alors qu’il est à la veille d’être trop vieux pour ça.
Lire la chronique complète (et les autres) sur le blog Moeurs Noires

Le panier de Jeanne

L’équation de Plein Eté
Keigo Higas
hino taduit par Sophie Refle
Babel 2016

par Carine
Keigo Higashino est l'un des meilleurs auteurs de romans policiers à l'heure actuelle au Japon aussi n'est-il pas surprenant de découvrir six de ses romans traduits en français. L'Équation de plein été est le troisième volet d'une série ayant pour personnage récurrent Yukawa, un curieux professeur de physique à l'université de Tokyo. Sherlock Holmes des temps modernes, il s'appuie sur des raisonnements mathématiques et scientifiques ainsi que sur un sens de l'observation sans faille afin d'aider Kusanagi, son ami inspecteur de police, dans ses enquêtes.
Dans ce roman, Yukawa se rend à Hari-Plage, une station balnéaire vieillissante et délaissée par les touristes, dans le cadre de ses recherches scientifiques sur les fonds marins. Il loge dans une auberge familiale au bord de la faillite, et se lie d'amitié avec Kyohei, dix ans, venu passer les vacances d'été chez son oncle et sa tante […]
Lire la chronique complète (et les autres) sur le site K-Libre