Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Avec cette saison où les festivals se multiplient et se chevauchent, 813 essaie de tenir sa place dans ce concert. En différé donc de Polar en Cabanes, Bordeaux, du 23 au 25 septembre, avec la présence du facteur 813 et de Jeanne Guyon.

Le facteur sur le stand 813

Le facteur sur le stand 813

Vendredi 23,

20h30, j'arrive  à l'Utopia, lieu complice du festival et salles de ciné art et essai bien connues des Bordelais. Le salon hébergé par l'Utopia l'an passé cet année émigre vers une tente dressée sur la place Camille Jullian, en face mais l'Utopia partenaire diffuse les films programmés.

Premier film, Diamant Noir  d'Arthur Harari ; beau film autour des diamantaires d'Anvers et rehaussé par la présence d'Hafed Benotman, notre ami trop tôt disparu (il y a à peine plus d'un an). Le film est suivi d'une discussion avec le réalisateur, fort intéressante car le public pose beaucoup de questions...

Samedi 24,

midi, l'inauguration avec la déléguée municipale à la culture, Madame Estelle Gentilleau, suivie d'un pot

  

avec Bernard Daguerre maître d'oeuvre du festival

Occasion de retrouver le bande d'auteurs que l'on apprécie toujours de revoir, de l'accordéoniste,  des bénévoles, de l'équipe de Fondu au noir, de ces dames de chez Mollat (la plus grande librairie indépendante de France)....

[en différé de] un weekend à Bordeaux (Polar en cabanes 2016)
[en différé de] un weekend à Bordeaux (Polar en cabanes 2016)
[en différé de] un weekend à Bordeaux (Polar en cabanes 2016)
[en différé de] un weekend à Bordeaux (Polar en cabanes 2016)

Heure de manger, repas pris - en terrasse-  à un restaurant de l'autre côté de la place.

On raconnaîtra au premier plan à gauche, Jake Hinkson, auteur du remarqué L'Enfer de Chruch Street.

Après le repas, vient l'heure des dédicaces et de la tenue du stand. Mon voisin, Benoit Pénicaud, n'a pas écrit un polar mais a mené une enquête sur une affaire qui a troublé la région bordelaise : les Bandits de Monségur : les brigades du Tigre en Gironde.

Des auteurs bien connus :

 

Jake Hinkson

 

 

Sébastien Gendron

Franck Bouysse, Pascal Dessaint, Marin Ledun

Hervé Le Corre

François Guérif avec Sylvie Granotier

 

D'autres un peu moins (encore que...)

Guy Rechenman (à gauche)

 

Giani Pirozzi (en conversation avec Pascal Dessaint) tandis qu'en arrière-plan Hervé Le Corre est interviewé par une équipe de jeunes journalistes

Giani Pirozzi et Sylvie Granotier

Luca Poldelmengo

Jeanne Faivre d'Arcier

Jean-Paul Chaumeil et Yvan Robin - en arrière plan Franck Bouysse discutant avec Lionel Destremau, maître d'oeuvre de Lire en poche à Gradignan

 

Stephanie Benson, Franck Bouysse et Michelle

Yann Lespoux et Jake Hinkson

Pascal Dessaint et Caroline de Benedetti

sans oublier les incontournables Dr Polar

 

[en différé de] un weekend à Bordeaux (Polar en cabanes 2016)

Au soir, après avoir vu défiler pas mal de monde, retrouvaille dans un autre restau, italien celui-là pour le repas des amis, avec tout le monde..

Notez bien les cadres photo sur le mur. Sébastien G., Yvan R. et Marin L. n'auront de cesse de les avoirs tous redressés.

La soirée s'achève et la suite ne nous concerne pas.

Dimanche 25,

 

Aujourd'hui, je décide de profiter un peu des animations proposées.

 

11 h - Des héros peu recommandables, dans une belle salle du rez de chaussée de l'Utopia, Jake Hinkson et sa traductrice, Sylvie Granotier, Sébastien Gendron entourent Bernard Daguerre qui anime le débat. Il est vrai que tous trois question héros peu recommandables (entre le pasteur démoniaque de Hinkson et le tueur à gage discount de Gendron)...

[en différé de] un weekend à Bordeaux (Polar en cabanes 2016)

J'enchaîne avec Quand vient la nuit de Michel T Roskam, le réalisateur de Bullhead. Pas mal du tout, d'autant qu'il a été présenté par l'autre 813, Jeanne Guyon qui a aussi animé avec François Guérif la discussion autour des trente ans de Rivages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeanne et Bernard Daguerre

Enfin à 15 h 30, dans le restaurant où nous avons mangé hier soir Le Gueuloir. Un jeu littéraire pour lequel 6 auteurs étaient pressentis mais seulement 3 ont répondu à l'appel. Un comédien lit un PV de procédure et chaque auteur doit poursuivre et conclure à sa façon. Animé par Elsa Gribinski et un comédien de la Cie du Lieu dit.

Animation fort sympathique où les trois auteurs, dans l'ordre Sébastien Gendron, Jean-Paul Chaumeil puis Guy Rechenmann ont su montrer leur différence d'approche.

 

 

 

 

La journée s'achève avec les départs progresifs des uns et des autres, excepté Pascal Dessaint et Jeanne Guyon qui ont une autre intervention demain à la Bibliothèque Mériadeck.

 

Un sentiment  de sympathie et de bonne humeur avec du public pour les différents moments des deux jours ; moins évidemment le dimanche mais la place centrale du chapiteau en plein coeur du vieux Bordeaux, devant l'Utopia attire des curieux pas obligatoirement passionnés par le polar.

 

Longue vie à cette très sympathique manifestation.

Photos B. L. et quelques unes repiquées sur https://www.facebook.com/polarencabanes/ 

et merci à Michelle Ferrière

 

Commenter cet article