Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

[le billet] le fin fond de l’Amérique en marche...
  1917, près de la Géorgie et de l’Alabama, Jewwett le père et ses trois fils vivent dans une cabane. Ils sont des moins que rien et un seul sait lire.
Ellsworth leur achète cinquante vaches, sauf qu’elles ne sont pas à Jewett, mille dollars dans la nature, il n’a plus rien.
Les bonbonnes de vin se vident plus vite que prévu et le pauvre Pickles en paie les conséquences
En ville on parle des “temps modernes” et au fin fond de la campagne des “temps derniers”.
 
​ ​
La guerre de 14 va employer des américains et Ellsworth y cherche son fils.
​  ​
Jewett va mourir, on l’enterrera près du parc à cochons. Les femmes, ou tout du moins celles qui restent, sont condamnées à servir les hommes.
Pour les frères vient le temps de partir, ils volent des chevaux, mais quelqu’un se met en travers du chemin.
Toutes les cibles sont bonnes : les banques, les avions... ces trois abrutis tirent juste, puis d’autres, un médecin, un videur de chiottes un peu particulier.
​   ​
Le trio maudit tire sur tout ce qui bouge, et tous de leur courir après.
Et les Jewett vont rencontrer les Fiddler. Ils vont travailler pour eux. Mais la ville les appelle, grand bien leur fasse avec l’argent de la banque.
Le Canada est encore loin, ils préfèrent les bars et les boxons.
​  ​
Le portrait aussi de Bovard qui attend avec impatience de partir à la guerre et de Sugar bousculé de tout côté, il est noir.
En 1917 la ségrégation avait de beaux jours devant elle,
le fin fond de l’Amérique en marche.
 
L’Amérique d’en bas bien éloignée de celle dont on parle à l’époque. En Ohio en 1917, on est loin des grandes villes, c’est encore les vaches et les chevaux. La seule richesse, les armes font la loi. Les prostituées ont douze ans et sur la table c’est une tourte à la cervelle d’écureuil. Savoir lire est rare. Les occupations sont les mêmes pour tous. Une bible, un fusil, des bonbonnes de vin et quelques jeunes prostituées.
 
Une mort qui en vaut la peine ; Donald Ray Pollock ; Ed. Albin Michel, octobre 2016.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article