Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Un Oeil sur le Crime
sous titré Naissance de la Police Scientifique
Pierre Piazza
Orep Editions 2017

Il existe, bien sur, des ouvrages savants sur la naissance des fichiers selon Bertillon. Néanmoins, ici, en utilisant la forme de l’abécédaire, largement illustré de documents d’époque, Pierre Piazza raconte de manière originale et quasi ludique la naissance de l’anthropométrie judiciaire.
À vrai dire, avec le recul, on peut ne pas trouver bien sympathique ce personnage ayant institutionnalisé le fichier des « nomades, tziganes et autres vagabonds » et fait en sorte que leurs déplacements soient strictement surveillés via un carnet à faire viser par la police. Il n’empêche que le bonhomme, raté de sa famille regorgeant de sommités diverses, était doté d’une sacrée énergie. En quelques années, débutant comme obscur commis aux écritures à la préfecture de police de Paris, il est tout de même devenu chef d’un service qui a révolutionné l’investigation policière et s’est répandu rapidement aussi bien en Europe qu’en Amérique.
Pas très sympathique non plus, son acharnement à démontrer, via l’analyse graphologique, la culpabilité de Dreyfus. Cette erreur aura au moins eu le mérite de poser la question de l’expertise judiciaire et de ses limites dès la naissance de la preuve scientifique.
Adaptable en plus le bougre : car s’il n’a pas inventé la dactyloscopie, il a su l’intégrer très vite à son système.
Les Holmessiens le connaissent bien : notre Sherlock à tous sursaute quand on qualifie devant lui Bertillon de plus grand expert européen
Voilà qui flatte agréablement l’anglophobie française…

Bref, l’ouvrage, format cahier, agréable papier glacé, belle réalisation iconographique vous apprendra forcément quelque chose. Rendez vous par exemple à la page « I » comme Indochine : où du fichage des indigènes et de la « marchandise humaine » venue de Chine.

L’association 813 récompense annuellement un traité, article, blog ou autre revue faisant la promotion du genre « policier » au sens large. Je recommande à ses membres de s’intéresser à ce court album format revue. Certes, on est ici devant une entreprise de vulgarisation extrême, mais néanmoins de qualité, apte à semer des germes de réflexion sur la place des fichiers dans notre société, leur multiplication, leur intensification et leurs croisements. Tout le monde sait ou peut sans mal déterminer qui sont les nomades et autres dangereux vagabonds de notre siècle. Et personne ne peut ignorer qu’est toujours invoquée la même raison : sécurité publique, mirage qui sans cesse recule malgré les avancées et les progrès du fichage.

 

Commenter cet article

LESSIEUX 03/02/2017 17:03

C' est bien mignon camarade Pierre, je pense, mais pas de nb de pages, de prix ni de format. Merci mon Pierrot t' es dans le lune (un peu facile non !) j' aime bien. En tout cas cela parait original. Cordilement

blog813 07/02/2017 16:16

Juste une remarque. Ça n'est pas Pierre Faverolle qui a signé cet article mais bel et bien Jeanne Desaubry qui souhaitait faire un petit retour juste pour signaler cette parution qui doit lui tenir à cœur. Je lui ai transmis ce message, elle vous répondra peut-être. Sinon, avec un bon moteur de recherches, on peut trouver ce genre d’informations.