Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

M-E Leclerc ; Hervé Le Corre et Coiln Niel (source http://www.onirik.net/)

M-E Leclerc ; Hervé Le Corre et Coiln Niel (source http://www.onirik.net/)

Colin Niel remporte le prix Landerneau Polar 2017
par Claude Combet
 
Les 1170 libraires des Espaces culturels Leclerc et le jury présidé par Hervé Le Corre ont élu Seules les bêtes de Colin Niel, publié le 4 janvier au Rouergue dans la collection "Rouergue noir", pour la sixième édition du prix Landerneau Polar. Le prix, doté de 6000 euros, a été remis mardi 25 avril 2017 à l'auteur dont livre bénéficiera d’une campagne de publicité dans la presse et d’une mise en avant dans les 216 magasins de l’enseigne.
Alors que ses précédents livres – Les hamacs en carton (2012), Ce qui reste en forêt (2013) et Obia (2015) –, tous parus au Rouergue, se déroulaient en Guyane et au Surinam, Colin Niel a situé sa quatrième fiction policière dans le Massif Central. On retrouve la voiture abandonnée d’Evelyne Durcat, épouse d’un notable qui a fait fortune à Paris, au départ d’un sentier de randonnée menant sur le causse où ne subsistent que quelques fermes habitées par des hommes seuls. Les gendarmes recueillent des témoignages qui révèlent, chacun à leur tour, les lourds secrets de la disparue. Ce roman choral a aussi reçu le prix Polar en séries 2017 au Festival Quais du polar de Lyon.

Seules les bêtes a devancé les cinq autres livres composant la sélection: Haute voltige d’Ingrid Astier (Gallimard), Kaboul express de Cédric Bannel (Robert Laffont), La daronne d’Hannelore Cayre (Métailié), Femme sur écoute d’Hervé Jourdain (Fleuve) et Aveu de faiblesse de Frédéric Viguier (Albin Michel).

Colin Niel succède à Sandrine Collette, lauréate 2016 pour Il reste la poussière (Denoël) et à Fred Vargas, gagnante 2015 avec Temps glaciaires (Flammarion).
(Source : Livres Hebdo)

 

 

Michel-Édouard Leclerc et Hervé Le Corre, président du jury  (source ActuaLité)

Commenter cet article