Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Je vais faire (Car Maître Yoda le dit bien : « N’essaie pas, fais le ou ne le fais pas ») deux billets de suite, l’un à propos de quelques sorties des éditeurs incontournables du polar, et l’autre concernant les « petits » éditeurs. Cela devrait vous donner de belles idées de lecture ! Du coté de chez Gallimard, dans la collection Série Noire, j’ai choisi à la série noire En pays Conquis de Thomas Bronnec, chroniqué par La librairie Charybde. Chez Robert Laffont, dans la collection La Bête Noire, j’ai choisi Dompteur d’Anges de Claire Favan.  Chez Albin Michel, j’ai choisi Révolution de Sébastien Gendron, avec un billet rédigé par Bob.
Enfin, pour la réédition du mois, j’ai choisi le roman noir que je considère comme un chef d’œuvre : Le Dernier Baiser de James Crumley qui vient de ressortir dans une nouvelle traduction chez Gallmeister agrémentée de dessins en noir et blanc magnifiques.
Et surtout, n’oubliez pas le principal, lisez !

Pierre Faverolle

En pays conquis

Thomas Bronnec

Gallimard - Série noire – 2017

par Charybde2

 

Une politique-fiction assez ordinaire, qui se distingue par un intéressant travail en arrière-plan sur la langue politique.

Deux ans après "Les initiés", Thomas Bronnec revient en ce début 2017 avec "En pays conquis", à nouveau dans la Série noire de Gallimard. Puisant également abondamment dans le matériau documentaire accumulé à l'occasion de son enquête de 2011, "Bercy, au cœur du pouvoir", coécrite avec Laurent Fargues (qu'il ne manque d'ailleurs pas de remercier encore à l'issue de ce roman-ci), il s'en écarte toutefois davantage pour nous livrer cette politique-fiction prenant place dans les quelques jours suivant les élections législatives françaises de 2017, alors que le président sortant a conservé sa place, sans grande gloire, face à la candidate d'extrême-droite, et qu'il revient en revanche à la candidate de droite "classique", battue au premier tout de la présidentielle mais maintenant arrivée en tête en nombre de députés, de former le gouvernement pour une nouvelle cohabitation, devant choisir entre une grande coalition droite-gauche qui semble en réalité exclue, et une alliance de gouvernement entre la droite et le Rassemblement national, d'extrême-droite.
La suite est à lire sur le blog de Charybde2


 

Dompteur d’Anges
Claire Favan

Robert Laffont – La Bête Noire – 2017

Chronique rédigée par Linagalatée
Dès les premières pages, le ton est donné. Max Ender n’est pas un enfant désiré. Il est né d’un accident et est arrivé dans la vie de sa maman, Faye, quand elle avait 16 ans, et il en a tout juste 19 quand elle disparaît.
Il n’embrasse pas l’avenir que Faye avait rêvé pour lui. Elle avait dû travailler très tôt pour subvenir à leurs besoins et aurait voulu que Max devienne « quelqu’un », surtout qu’il est loin d’être bête, mais la vie et Max en ont décidé autrement. Très habile de ses mains, il exécute de menus travaux, qui lui suffisent pour vivre. Il se lie d’amitié avec Kyle de 10 ans son cadet, le fils d’un couple pour lequel il exécute des travaux de peinture, et il trouve ça très chouette d’avoir un copain.
Malheureusement, Max n’est décidemment pas né sous une bonne étoile. Kyle est retrouvé dans les bois par Max, violé et assassiné. Max est arrêté, jugé et emprisonné à vie avec une peine de sûreté de 30 ans. Autant dire qu’il sera vieux et cassé quand il sortira, si jamais il en sort vivant, les gardiens l’ont mis en cellule avec une baraque humaine, qui se fera un malin plaisir de répandre l’objet de la condamnation de Max, et on sait tous ce qui arrive aux violeurs d’enfants, en prison.

La suite est à lire sur le blog d’Evenusia


 

Révolution
Sébastien Gendron

Albin Michel 2017

Chronique rédigée par Bob
 « Oui, la révolution est l’affaire des femmes. Pour secouer les consciences il y a deux solutions : plonger le peuple dans un immense tambour de machine à laver le linge… sale en famille ou emmerder le peuple en l’empêchant de rejoindre son lieu de villégiature. Pandora n’a pas trouvé de lave-linge… »
Ces deux intérimaires d’une même société gérée par un drôle de loustic étaient fait pour se rencontrer après avoir connu de sacrées mésaventures. Pandora a évité le lynchage alors qu’elle venait de détruire un monument religieux où, en lieu et place, une mosquée doit être érigée. Quant à Georges c’est un concours de circonstance qui l’amène à fuir dans la Jeep conduite par Voyelle, un monstre écervelé, avec dans le coffre deux mecs pas trop vivants. Une subite pulsion amoureuse les unit dans un bar - au fond du couloir, première porte à droite - et, chemin faisant, Pandora persuade le timoré Georges de bloquer la circulation d’une autoroute, de se poser un pistolet sur la tempe, en menaçant de se faire sauter la cervelle, afin de réclamer une révolution.
La suite est à lire sur le blog Bobpolarexpress

 

Le dernier baiser
James Crumley traduit par
Jacques Mailhos
Gallmeister 2017

 

Chronique rédigée par Charlie

Réédition (avec des illustrations de Thierry Murat ) chez Gallmeister du roman noir » Le dernier baiser » qui était indisponible depuis un petit bout de temps chez folio!

Ce n’est pas une vrai nouveauté, mais impossible de ne pas en parler un petit coup ici, car c’est pour moi, le plus grand (si si!!!) roman policier, ou de détective, ou d’aventure, que j’ai eu le bonheur de lire !

La suite est à lire sur le blog de Psychedeslivres

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :