Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

Le billet : La puissance des gangs

Terre-Wolfe, 70 habitants, un curieux y vient tout les mille ans. Pour nous, la famille, on voyage un peu du Texas au Mexique. Les voitures sont bien remplies. Il faut bien que commerce se fasse. Et tous d’être d’accord avec le vieux de la famille : Ce n’est pas Dieu ou la constitution qui rendent les hommes égaux, mais monsieur Colt”.

 Pour ce soir, les alligators du Rio Grande, nous sont bien utiles. A une heure du matin, le téléphone sonne :​​Ils ont Jessie”. Jessie n’est pas la seule à avoir été enlevée, tous mexicains, et elle l’américaine. Le prix, cinq millions de dollars.
 Le chef du commando, c’est Galan. Il porte beau et roule en Mercedès. Puis la nouvelle arrive, les Wolfe sont au courant. Les deux frères, Charlie et Rudy, débarquent et les temps vont changer. Ils ont des amis à Mexico, des dollars et des armes. En face, la même chose. Le temps se gâte. Jessie est toujours aux mains des méchants. La poursuite s’engage et tous de se retrouver à Las Montes, le plus grand dépôt d’ordure de Mexico. Il n’y a que des bulldozeurs et des chiens affamés.
 
On voit dans ce roman la puissance des gangs, tous d’avoir une spécialité et de ne pas marcher sur les pieds des voisins. C’est à ce régime que ça fonctionne si bien. Les petites mains, au Mexique les grosses têtes et l’argent aux Etats-Unis. On voit la puissance de ces ‘entreprises”, la logistique, l’informatique, le mark​e​ting fait merveille et ces milliards participent à la “bonne santé” économique.
 
La maison Wolfe ; James Carlos Blake ; Ed. Rivages, février 2017.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article