Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

 

En 1944, en Pologne, il vaut mieux s’appeler Yakima que Pietr. Avec mes deux sœurs, la prochaine chose que l’on voit, ce sont des visages fracassés derrière des barbelés.

  Aux studios de la Capelette, à Marseille, on tourne, c’est du polar, du vrai. deux des acteurs ne font pas semblant, ils sont raides morts.

  Robert Martin, c’est l’acteur principal, depuis si longtemps qu’il se prend pour un vrai flic !

  Mais après ces deux macchabées, Rob se retrouve du mauvais côté du bureau.

  La question pour l’instant est : qui a tué Eddy Ordo ? Lucas Kalou le sait  mais il est mort aussi. Il s’est tiré une balle dans la tête.

  Rob, pour de vrai, va reprendre l’enquête. Il a tout l’équipement pour ça. Il va faire équipe avec Gabriel Plume, un flic vrai de vrai.

Dans le milieu de la télévision, on joue la comédie 24 heures sur 24. Même les balles qui sont tirées sont vraies.

Et voilà le duo Rob et Plume sur le chemin bien encombré des feuilletons télévisés.

  Sur quelques enregistrement apparait un Destouches, Georges celui-là. Pas commode le monsieur, ex légionnaire, au passé indochinois sanglant.

  Le patron de TV, Europa, c’est Groosman, un juif qui a connu les camps. Eddy Ordo lui est polonais, il était dans le même camp que Groosman. La fin se passera devant les caméras de télévision.

 

La vengeance est un plat qui se mange froid. L’embrouille est de taille. Elle aurait pu disparaitre, Grossman en avait les moyens. Non, il laisse faire, il veut que ça se sache. Les médias comme support, les camps de concentration comme décor, comme acteur un flic du petit écran et un vrai flic qui fait l’acteur.

 

Fin de série ; Christian Rauth ; Ed. De Borée, Août 2017.

 

Commenter cet article