Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Le coup de ♥ de Luis Alfredo

Les Infidèles DOMINIQUE SYLVAIN Aux éditions VIVIANE HAMY Collection Chemins Nocturnes ;   ISBN : 9791097417017 ;   Pages : 368 p. ;  Prix : 19€

 

Un corps est découvert dans une poubelle d’un square du 15e arrondissement de Paris.

L’enquête est confiée au commandant Barnier que seconde le lieutenant Maze, son nouvel adjoint

La victime est immédiatement identifiée. Il s’agit de Salomé Jolain, jeune journaliste de TV24, chaîne d’info continue, toujours à la recherche d’un scoop, que dirige Alexandre le Goff. L’enquête permet d’établir d’une part que la victime avait réservé une chambre à l’hôtel de la Licorne, non loin du square où elle a été retrouvée, d’autre part qu’elle préparait un reportage sur l’adultère.

Les soupçons se portent aussitôt sur ses proches. Et ceci d’autant plus, que tous sont reliés à l’industrie de l’adultère et à TV24.

Alice Kleber, la tante Salomé, qui vit dans sa propriété en Bourgogne, administre lovalibi.com qui, comme son nom l’indique, fournit aux infidèles des alibis. Son ex-ami, grâce à un autre site, gère la réservation de chambres d’hôtel aux heures creuses. De plus, les liens qui ont uni Alexandre le Goff et Alice ne sont pas étrangers au fait que Salomé soit entrée à TV24…

Qui a tué Salomé Jolain ? Et pourquoi ? Barnier en est convaincu : le mobile du crime se dissimule au cœur des activités des uns et des autres, c'est-à-dire du côté de l’adultère.

 

Exit la narration classique. La linéarité. La déstructuration du récit. Le flashback. Ici point de chapitres. Ici un pointillisme abstrait de l’âme humaine. Des voix qui se succèdent, se tissent, s’emmêlent. Des focalisations qui résonnent de pensées confuses. Mosaïque de peurs, d’angoisses, de simplicité, de dédoublements. Au trouble des uns répondent les visons des autres. Les mensonges comme industrie font échos aux semi-vérités. Aux faux-semblants. Aux omissions… La pensée est infidèle. Elle trompe, celui qui est : Bella n’existe pas ; les cieux de Valentin sont vides de la présence de Salomé.

Exit les fausses pistes. Tels ceux de Montalban, le roman est la fausse piste. Et du cœur de ce mélange inextricable de voix fragmentaires jaillit celle de la folie, celle de l’assassin. Celle du sordide. Du hasard gratuit.

Avec « Les Infidèles » Dominique Sylvain s’enfonce dans les territoires inconnus où l’ordre des « chapitres » est obsolète, du récit où chacun peut construire sa progression, du roman 2.0.

 

[luis]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article