Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

À la BiLiPo en mai-juin 2018

Informations pratiques et horaires

Suivez-nous sur

 

 

La bibliothèque sera fermée du mardi 8 mai au jeudi 10 mai inclus

 

Attica ! Attica ?

Dynamiques des révoltes dans les prisons : XX-XXIe siècle,

Amérique du Nord, Europe

 

 

Samedi 26 mai à la Bilipo de 14h à 18h

sur réservation au 01 42 34 93 00 ou par mail à bilipo@paris.fr

La révolte d’Attica, en 1971 © Associated Press.

La double actualité éditoriale (Philippes Artières, dir., Attica, USA 1971, Paris, Le Point du Jour, 2017) et sociale (le mouvement de blocage des prisons initié à Vendin-le Vieil en janvier 2018) amène à rouvrir le dossier des figures de la révolte dans les prisons.

Cas exceptionnel ou modèle exemplaire, la fameuse mutinerie de la prison d’Attica, dans l’Etat de New-York, en 1971, qui a dégénéré en massacre d’Etat, servira de point de départ à la réflexion. Elle sera mise en perspective par des éclairages sur les prisons nord-américaines et européennes, sur les révoltes qui les affectent et les politiques pénitentiaires qui s’y appliquent.

 

Après-midi d'échanges et de réflexions organisée

en partenariat avec le Laboratoire Pléiade-Université Paris 13.

 

Intervenants :

·       Anne-Emmanuelle Demartini (Paris 13, Pléiade) : Introduction

·       Philippe Artières (CNRS, IIAC): « Attica : se rendre visible »

·       Nicolas Picard (Paris 1, Centre d’histoire du XIXe siècle) : « La belle et la Veuve : résistances, rébellions et tentatives d'évasion des condamnés à mort en France au XXe siècle ».

·       Grégory Salle (CNRS, CLERSÉ): « Du GIP aux QHS »

·       Jean Bérard (ENS Paris Saclay, ISP) : « La prison pour personne ? Les revendications des mouvements de prisonniers à l'épreuve des mobilisations des années 68 »

·       Gwenola Ricordeau (California State University, Chico) : « Abolitionnisme pénal et luttes des prisonnier.e.s : questions classiques et nouvelles configurations »

·       Joël Charbit (Lille 1, CLERSÉ) : « Les mobilisations de prisonniers face à la stratégie syndicale en France et aux Etats-Unis : une perspective sociohistorique »

 

Cette rencontre s’inscrit dans le programme du festival Quartier du livre
organisé par la Mairie du 5ème

Les bibliothèques du 5e arrondissement fêtent le livre du 23 au 30 mai 2018

 

 

 

Hors les murs

 
 

L’exposition « Détenues : portraits de femmes en détention »

de Bettina Rheims

 

 

La photographe Bettina Rheims est partie à la rencontre en 2014 de femmes incarcérées au sein de quatre établissements pénitentiaires français. De ces échanges, sont nés une soixantaine de portraits photographiques exposés pour partie au château de Vincennes puis de Cadillac, deux lieux historiques ayant accueilli des femmes et des jeunes filles.

Encouragé par Robert Badinter et soutenu par l’administration pénitentiaire, le projet de Bettina Rheims a fait le choix d’une absence de décor. Un tabouret et un simple mur blanc constituaient le studio de la photographe. Les femmes volontaires s’y installaient après un temps d’échanges. « Je ne voulais pas que ça ait l’air d’un reportage. Je voulais que la détention se lise dans leurs yeux » précise Bettina Rheims.

Le donjon de Vincennes sert dès le XVe siècle de prison d’Etat, et reçoit notamment, jusqu’en 1784, des prisonnières politiques. A la Révolution française, le pavillon du Roi devient à son tour – brièvement – un lieu d’incarcération destiné aux femmes dites de mauvaise vie.

Le château de Cadillac quant à lui, est converti en prison pour femmes en 1818. Des femmes condamnées à des peines diverses y sont incarcérées. De 1890 jusqu’en 1952 le château de Cadillac devient « école de préservation de jeunes filles » où sont placées de jeunes mineures considérées comme délinquantes.

 

Exposition au château de Vincennes : 
du 9 février au 30 avril 2018

 

Exposition au château de Cadillac :

du 1er juin au 4 novembre 2018

Un ouvrage regroupant les photographies accompagnées d'un avant-propos de Robert Badinter et d'un texte de Nadeije Laneyrie-Dagen est édité  aux éditions Gallimard.

Pour en savoir plus sur le château de Cadillac :

https://criminocorpus.hypotheses.org/11563

Retour sur le Prix des Mordus du Polar 2018

 

Le prix des Mordus du Polar 2018 a été remis à Béatrice Bottet pour son roman « Le secret de la dame en rouge » chez Scrinéo le 7 avril lors d’une Murder Party organisée par la compagnie Les Instants Volés (http://lesinstantsvoles.com/) à la bibliothèque Hélène Berr.

 

le secret de la dame en rouge_couv.jpg

companie instants volés.jpg

béatrice bottet_mordus du polar 2018_remise du prix.jpg

Retour sur la rencontre d’avril

Le 14 avril 2018, la Bilipo recevait Philippe Charlier, qui nous présentait les techniques de pointe de la médecine légale appliquées à l’archéologie et à l’étude de restes humains.

P1010485.JPG

P1010496.JPG

P1010537.JPG

P1010508.JPG

Et pour sortir un samedi soir…

Impropolar, spectacle vivant, proposé par « les Improtagonistes »,
compagnie théâtrale

Vous êtes les détectives, ils sont les suspects : Impropolar,

la 1ère intrigue policière 100% improvisée et participative !

 

 

 

A partir de vos suggestions et de vos contraintes, les comédiens improviseront une histoire policière unique, d’une heure en continue. Suspense, émotion, personnages hauts en couleurs et rebondissements viendront pimenter cette intrigue...

A la fin, ce sera à vous d’aider notre Enquêteur principal à démasquer le coupable parmi les suspects.

Tout ce que vous verrez et entendrez au cours de cette histoire improvisée guidera votre choix... Mais attention aux fausses pistes, car les suspects ont tous un excellent mobile mais il n'y a qu'un seul coupable

 

Café théatre : Le Kibele 12 Rue de l'Echiquier 75010 Paris

 

- Dates à venir :

·       Le samedi 5 mai et le samedi 26 mai 2018 de 21h30 à 23h

·       Le samedi 9 juin et le samedi 23 juin 2018 de 21h30 à 23h

Découvrez une sélection de polars et bandes dessinées sur les prisons

Derrière les barreaux

En prison, il me semble que c’est ceux qui ne savent pas lire qui sont le plus énervés. La lecture c’est le seul moyen légal d’évasion ». Citation anonyme

 

La BILIPO vous propose donc de vous évader à travers une sélection de romans policiers et de bandes dessinées dont l’action vous plongera dans l’enfermement de l’univers carcéral.

RA-Helena_condamné à mort

RJ-Bentoman_garde à vie

RA-Simenon_lettre à mon juge

 

 

 

Crédits photographiques : logo © Facebook – Tous les logos sont © des institutions qu’ils représentent- Les couvertures de livres sont reproduites avec l’aimable autorisation d’Electre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article