Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Marché du 15 novembre 2018
On est seulement mi-novembre, et déjà les jouets ont envahi les linéaires des supermarchés, les coffrets cadeau avec leurs couleurs criardes nous ouvrent les bras, et les éditions spéciales des éditeurs s’annoncent à grands pas. Pourtant, certains livres méritent notre attention et peuvent aussi faire partie des cadeaux que vous allez faire.
Au passage, je tire un grand coup de chapeau à Nicolas Mathieu pour avoir remporté le Prix Goncourt. Son roman, que j’ai acheté en septembre suite aux message lus sur la liste 813, sera en lecture très bientôt !
J’espère que ces avis vous aideront dans vos choix de lecture. En attendant, n’oubliez pas le principal, lisez !

Prodiges et Miracles
Joe Meno
traduit par  Morgane Saysana
Agullo 2018

Billet rédigé et publié par Lau-Lo

Certains avaient peut-être déjà lu le précédent roman de Joe Meno paru chez Agullo Editions, Le Blues de la Harpie dans lequel l’auteur abordait le thème de la culpabilité.
Ici, Joe Meno nous parle d’amour familial, un amour qui est parfois difficile.
Jim Falls élève des poulets dans l’Indiana. Il est veuf et a recueilli sa fille junkie et son petit garçon, Quentin et peine à payer ses factures. Jim est un vétéran avec des idées assez arrêtées sur les étrangers. Son petit-fils n’a jamais connu son père et sa mère n’a jamais pu dire de qui il s’agissait. Quentin est un métis, à 16 ans, il est un enfant avec un retard mental, passionné par les reptiles mais surtout très attaché à ce grand-père un peu bourru. L’arrivée d’une jument de course dont Jim a hérité d’on ne sait redonne un espoir de nouvelle vie à Jim jusqu’à ce qu’un évènement entraine grand-père et petit fils dans une folle équipée.
La suite est à lire sur le blog Evadez-moi

La disparition d’Adèle Bedeau
Graeme Macrae Burnet
traduit par Julie Sibony

Sonatine 2018

Billet rédigé et publié par Nadia
Une bien belle découverte…
Un étrange et curieux roman d’atmosphère qui rend hommage à Simenon et à son inspecteur Maigret.
Nous sommes à Saint Louis en Alsace, une petite ville terne où il règne un ennui profond, comme si le temps s’était arrêté. Manfred, le directeur de banque est un solitaire, mal à l’aise avec les autres, maniaque et routinier, sa vie est entièrement réglée, faite d’habitudes, d’une monotonie effrayante.  Il déjeune chaque jour au restaurant de la cloche et il y passe ses soirées à boire en lorgnant la séduisante serveuse Adèle.  Un soir, celle-ci disparait sans laisser de traces. L’inspecteur Gorski, chargé de l’affaire, est hanté depuis 20 ans par l’une de ses premières enquêtes qu’il n’a pu résoudre, l’assassinat d’une jeune adolescente. Manfred devient vite un suspect potentiel, il perd pied, s’enfonce dans la paranoïa et se voit obligé d’affronter le grand secret de son passé.
La suite est à lire sur le blog Livressedunoir

Délicieuse
Marie Neuser

Fleuve éditions 2018
 

Billets rédigés par Yvan

Amour, amore, à mort.
L’amour comme le soleil d’une vie, sa perte comme ses ténèbres. Une fleur qui pousse, pousse, pousse en vous, et qu’on oublie parfois d’arroser. Elle est pourtant accrochée à vos entrailles et peut vous pousser aux pires extrémités.
Tragédie 2.0

Marie Neuser raconte une histoire d’amour, de perte, d’arrachement. Une thématique intemporelle, universelle, antique et contemporaine. Délicieuse est une Tragédie 2.0.
Youtube, une femme face à son mari par écran interposé, face au monde aussi, et face à soi-même. Une longue confession, peut-être cathartique, sans aucun doute vengeresse. Une femme blessée dans sa chair et meurtrie dans son âme, et qui expose sa douleur et ses sentiments dans les moindres détails. A l’homme qu’elle aime à s’en arracher les tripes. Aux réseaux sociaux comme spectateurs, comme s’il fallait démultiplier ces témoins à l’infini entre mariage et rupture.
La suite est à lire sur le blog Gruznamur

Ville noire, ville blanche
Richard Price
Traduit par Jacques Martinache
Presses de la cité (grand format) ; 10/18 (format poche) 2009
Billet rédigé par Yan

Un soir d’été caniculaire, une jeune femme blanche hagarde traverse la cité Henry Armstrong de Dempsy, banlieue noire éloignée de New York. Il faudra plusieurs heures pour qu’enfin Brenda Martin explique ce qui lui est arrivé. Elle dit avoir été agressée alors qu’elle traversait en voiture le parc qui sépare Dempsy de Gannon, banlieue ouvrière blanche. Un homme noir l’a extrait de force de son véhicule avant de s’enfuir avec. Chargé de l’enquête, l’inspecteur Lorenzo Council, lui-même originaire de la cité Armstrong, ne peut se défaire de l’impression que Brenda Martin ne dit pas tout et s’aperçoit qu’entre silences et contradictions, le témoignage de la jeune femme se révèle très discutable.
La suite est à lire sur le blog Encoredunoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :