Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

C’était au siècle passé : Bernard Daguerre nous raconte ses relations avec Claude et l’aide importante que celui-ci lui a constamment apportée. Et bien sûr, une photo souvenir....

Bernard et Claude à un repas au festival de Bon Encontre

Bernard et Claude à un repas au festival de Bon Encontre

  La première fois que je vis Claude, il était en train de deviser autour d’une flûte de champagne avec Manuel Vasquez Montalban.

  C’était au salon du livre de Bordeaux, Hangar XIV au milieu des années 90 du siècle passé. D’ailleurs Claude évoque quelque part la mémorable soirée qu’il avait passée avec Montalban. Je le sais c’était celle-là, mais je me suis éclipsé après la coupe de champagne et n’ai su que par ouï dire la suite. Ou peut-être l’avais-je vu un peu plus tôt, au festival de Grenoble où je n’avais pas osé l’aborder.

 

 Toujours est-il que j’étais entré en relation avec Claude par l’intermédiaire de 813 et de Françoise Poignant. Comme je devais faire une présentation du cinquantenaire de La Série Noire pour l’édition 1995 du salon de Bordeaux, il m’avait gentiment envoyé une photocopie du célèbre texte, manuscrit, de Giono vantant la Série Noire et ses auteurs américains, en particulier Chester Himes.

 

  Plus tard, je l’avais sollicité pour des films italiens de genre policier des années 70, les fameux poliziotteschi, et il m’avait adressé une série de dvd en sa possession. Comme tant d’autres j’ai eu la chance de participer à la somme du Dictionnaire des littératures policières.


  Au milieu de tant de souvenirs, je garde aussi le chant anti- militariste Gloire au 17ème entonné à l’AG de 813 à la maison des Métallos à Paris en 2010 je crois, en compagnie de Boris, qui s’en souviendra.

 

  On oublie souvent qu’il s’est frotté à l’écriture littéraire, à tel point que lors d’un récent hommage à l’émission Mauvais genre sur France- Culture, début janvier, le commentateur a indiqué faussement que Claude n’avait pas écrit de roman, alors qu’il est l’auteur du Poulpe, le Cantique des Cantines sorti chez Baleine en 1996.

 

  Et je n'oublie pas qu'il a sa fiche dans le dictionnaire du mouvement ouvrier, le Maitron.

 

  Et maintenant, il n’y a pas moyen de dire avec précision comment ça va tourner, les choses pour Claude. Dans l’ensemble, on voit comment ça va tourner, mais avec précision, on ne voit pas.

 

Bernard Daguerre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article