Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Claude, "populaire", 11 janvier

Un message de Françoise Croville : sans le connaitre, elle nous confie ce que Claude Mesplède représentait pour elle. Accompagné d’une photo qu’elle a choisie.

Claude, on ne s’est pas connus et pourtant j’aurais bien voulu. Je t’ai croisé de multiples fois dans des salons, des festivals, la 1ère fois à Drap, puis plusieurs fois après. Je n’ai jamais osé aller te dire mon admiration, tu étais toujours tellement entouré, tellement occupé à discuter avec des auteurs connus ou avec des inconnus.

Si j’avais osé te parler, je sais qu’on se serait tutoyés tout de suite en tant que « camarades », malgré ma timidité et le respect que j’avais pour toi, ce tutoiement aurait été une évidence. Partage des valeurs, passion pour la culture populaire, militantisme.

 

Pour moi qui étais responsable du fonds polar dans ma bibliothèque, tu étais aussi « LE » Mesplède, LA référence absolue ! Il a fallu que je me batte pour que ton dictionnaire ne parte pas au pilon parce que, tu comprends, il n’y a plus besoin de dictionnaires et d’encyclopédies en papier, tout est numérique. Bon, j’ai gagné, tu es toujours là.

 

J’aurai toujours ce regret de n’avoir jamais osé te parler.

Mais au nom de ceux qui n’ont pas eu le bonheur de te connaître pour de vrai, qui, quand ils arrivent dans une librairie, un salon ou une bibliothèque, sont un peu perdus, je voudrais te dire un simple « merci », merci d’être de ceux qui ont compris ce que veut dire le mot « populaire » et qui lui ont donné ses lettres de noblesse.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article