Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Brigitte Maréchaux écrit à « son Claude » ...La photo a été prise en 2014 lors du fifigrot.

Mon Claude,

 

Cela fait un mois...un putain de mois, que tu nous as quittés. Et il ne se passe pas une heure sans que je pense à toi...

Cela fait un mois... un putain de mois, que nous lisons tous ces hommages sur toi et cela pourrait durer encore quelques semaines, quelques mois, tellement il y a à dire sur nos rencontres.

 

Je t'ai rencontré lors de la 2ème édition de TPS, parce que j'avais choisi d'y être bénévole. Quelle bonne idée j'ai eue : j'ai eu le privilège de rentrer dans ton cercle d'ami(e)s toulousain.

 

Une fois l'aventure TPS passée, j'ai participé à la création de Polars-sur-Garonne (dont tu avais trouvé le nom sous la douche...!). Et quelle belle aventure, là aussi.

Nous avons organisé les rencontres d'auteurs dans les librairies de Toulouse et sa région : Ian Manook, Olivier Truc, Hervé Le Corre...

Nous avons participé au Fifigrot avec JB Pouy, Patrick Raynal, Eric Maravélias, Nicolas Mathieu...

Puis, le Festival Lisle Noir est arrivé. Avec Ida, vous étiez totalement dans votre élément.

Et nous, les membres et bénévoles de Polars-sur-Garonne, nous vous avons suivis les yeux fermés !! En septembre 2019, nous en serons à notre 5ème édition. Génial !

 

De toi, mon Claude, je garde, pêle-mêle, nos discussions sur le Polar mais pas que... Tu es tellement cultivé que tous les sujets sont abordables avec toi. 

...Je garde cette soirée organisée chez toi avec tes amis auteurs.

...Je garde ces dîners partagés avec Jérôme Leroy, Jean-Luc Bizien, Stéphane Bourgoin.

...Je garde cette après-midi passée en compagnie de William C. Gordon organisée par Laura Munoz, photographe espagnole.

...Je garde des rencontres de ouf avec des auteurs avec qui je n'aurais certainement pas discuté si tu n'avais pas été là ! Je pense, par exemple, à James Ellroy.

...Je garde les livres que tu m'as offerts généreusement. Aujourd'hui, ils ont une valeur inestimable pour moi.

...Je garde ton Dictionnaire des Littératures Policières que tu m'as offert pour mon anniversaire, il y a quelques années. Un sacré cadeau! Et maintenant que tu n'es plus là, il va bien me servir. Bah oui, je n'ai pas ton nouveau numéro de téléphone pour parler avec toi des auteurs et cela me manque beaucoup. Tu avais toujours des anecdotes à nous raconter, des photos à nous montrer...

...Je garde ton sourire d'enfant dans un magasin de jouets lors des Salons polar où nous nous rencontrions.

...Je garde ta bienveillance, ton humilité, ta confiance, ton humanité, ta gentillesse et puis tes blagues à 2 balles!!

 

Bref, je garde tout ce que tu m'as donné sans compter.

 

Et pour finir, je suis comme Marc Villard...lors des prochains salons polars où je vais me rendre, je vais te chercher...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article