Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Régner en enfer ou servir au paradis.

     Vous inquiétez pas, je suis là avec Russell. C’est moi qui vais raconter l’histoire. Je m’appelle Handsome Harry, le patron c’est Dillinger.

   J’ai commencé ma carrière dans l’automobile, il fallait bien promener les filles et pour être un américain normal, avoir un .32 dans la poche. Tout dépend, bien sur, la façon de s’en servir.
   Direction J. Ville, là, il n’y a que des hommes. Dans pas longtemps, ce sera moi le caïd. Retour à l’automobile, côté mécanique et cambouis.
    Ce jour-là, j'ai pris une décision : je ne travaillerai plus jamais pour un salaire. Voici venu le temps du braquage de banque. Avec un nouveau pote, Earl on met la machine en route. C’est facile, les poches sont pleines.
   Mais la jolie banquière aux yeux bleu est plus que maligne.
   J’ai fini à l’ombre pour trois ans. Il y a là, un certain Dillinger, un spécialiste des machines à coudre. Qui l’eût cru ? En cabane, une bande se forme, il serait temps de penser à l’avenir.
    Un paquet bien utile arrive de l’extérieur. Une éclaircie se fait jour. Et comme cette bande a de la classe, elle sort par la grande porte. Elle vide quelques banques et libère Dillinger. Les flics décident de vouloir arrêter toute la bande. Ils commettent l’irréparable. Le lendemain, ils font la une des journaux.
   Même pas peur. On cherche une nouvelle banque. En attendant les soirées avec copines et bouteilles dérapent. “Squaw ivrogne, péquenot de l’Indiana, sale trainée, connard jaloux...” 
    Dillinger franchit un pas .38 ou .45 ? Le voilà dans les killers. Plusieurs états américains réclament la bande. Partout où ils sont passés, le sang et les larmes. Le gang Dillinger fait la une bien souvent, photos comprises. En prison un grand couloir, sans qu’on y fasse demi-tour...
 
    Dillinger et ses amis, hommes et femmes. Les banques sont dévalisées. A chaque fois c’est la guerre. Les gangsters et les flics. Les gens des rues s’en mêlent. Les rues sont rouges de sang.
   N’est-ce pas Monsieur Dillinger ??
   Les femmes dans cette histoire ne valent pas cher. Les dollars et les histoires de fesses ne font pas bon ménage à Chicago en 1934.
 
  Handsome Harry. James Carlos Blake. ed. Gallmeister, janvier 2019.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article