Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Les hommage à Claude le Nocher se succèdent sur la liste 813. Quelques extraits....

Claude le Nocher, image © Francis Mizio

Claude le Nocher, image © Francis Mizio

J'ajoute ici une contribution très récente que nous a fait parvenir René Barone.

Je transmets ce petit mot de Jean-Pierre Ferrière que je viens de recevoir :
 
Je viens à l'instant, d'apprendre la disparition de Claude (je n'ai pas internet, beaucoup trop compliqué pour moi)
Je suis très triste, il avait toujours été très discret sur sa maladie. Et puis, partir si jeune...
Pouvez-vous dire, sur votre blog, que je pense à lui et que je ne pourrai pas l'oublier.
Merci.
 
A propos de J.P. Ferrière (un des piliers de la Chouette et du Fleuve Noir et un de mes auteurs préférés) : son roman Le dernier sursaut vient d'être réédité aux éditions Campanile.
 
René
--------------------
Voir aussi les publications régulières de Claude Le Nocher sur Rayon Polar, le site de Luis Alfredo en suivant ce lien (30 pages de sommaire de noms d'auteurs traités par C le N !). Impressionnant.
 

 

Jean-Jacques Reboux
 
Salut Boris,
J'aimais beaucoup Claude, sa mort m'a fait beaucoup de peine.
Voici ce que j'écrivais ce matin sur ma page FB.
JJ Reboux

Claude Le Nocher,dans les festivals à l’Ouest, d'une grande culture livresque (et pas que "polardeuse"), d'une grande gentillesse, toujours attentif aux fous qui font (faisaient, en ce qui me concerne) courageusement tourner les petites maisons d'édition. Ses petits mots me furent d'un grand secours, et je me souviens que la première fois que je l'ai vu, je lui avais balancé une vanne à deux balles sur son nom, nocher, le mec qui tient la barre dans la barque, le passeur de livres. Son site s'appelait Action Suspense, il n'y a plus de suspense. Il nous a quittés à l’âge de 59 ans. Claude, si tu croises Charon, le nocher des enfers, n'oublie pas de lui dire qu'il joue petit braquet, vu que l'enfer il est quand même un peu beaucoup sur terre.
Jean-Jacques Reboux
​---------------------------
Pierre Séguélas
Chers amis,

J'ai eu la confirmation de ce que nous redoutions :  la sœur de Claude Le Nocher m'a dit au téléphone qu'il avait été hospitalisé le 11 février et qu'il était mort le 23 février. Il a été incinéré, puis ses cendres ont été dispersées à Locmariaquer, sur la terre de ses anciens.

J'ai toujours été un lecteur attentif de ses chroniques et nous correspondions très régulièrement depuis la création de son blog, un des plus anciens du genre avec celui de Paul Maugendre, et certainement le plus fréquenté. Claude était un boulimique de lecture : trois à quatre romans par semaine, qu’il chroniquait sur Action-Suspense. Il y défendait la qualité et la diversité du polar. Comme Claude Mesplède, pour lequel il avait beaucoup de respect et de l’amitié, il avait un œil très aiguisé, mais dans un registre différent : il savait déceler les talents naissants, qu’il encourageait et qu’il savait suivre dans la durée.

Il ne surfait pas sur les modes et n'était soumis à personne. Il se livrait à sa passion en toute humilité et en toute indépendance. En bon breton, il avait un caractère bien trempé et un franc-parler qui lui ont valu quelques inimitiés dans le monde du polar. Mais c'est aussi pour cette raison qu'il y comptait aussi beaucoup d’amis. Je ne le connaissais pas physiquement, mais du temps où je participais à l'organisation d'un festival dans le Sud-Ouest, il a toujours répondu avec bienveillance à mes sollicitations.

Nous sommes tristes aujourd’hui d’avoir perdu un ami, mais aussi un défenseur du roman policier sous toutes ses formes.

Il rejoint ainsi Claudio Mesplède pour qui nous avons une pensée émue.

Pierre

​-----------------------------

René Barone

 

J'étais abonné à son blog et je m'étonnais aussi de ne plus rien recevoir.
Bien triste triste nouvelle, mourir c'est toujours injuste comme tu dis, mais si jeune, encore plus !!!
René
-------------------------
Pierre FAVEROLLE  (qui a tiré la sonnette d'alarme)
Bonjour à tous. 
Comme beaucoup d'amoureux du polar, je lisais les billets de Claude. 
C'était ma lecture du petit déjeuner, je les lisais tous. 
Si on ne peut qu'être ébahi par sa soif de lectures et sa curiosité, je mettrais en avant sa volonté de partager. Partager ses lectures, ses découvertes, ses avis. 
Le nombre d'auteurs ou de maisons d'édition que j'ai découvert avec lui est innombrable. 
Et je savais que je pouvais acheter ses coups de cœur les yeux fermés, car j'étais sur de tomber sur un super polar. 
C'est un nouvel ardent défenseur du polar qui vient de nous quitter et bien trop tôt
Les Claude nous laissent orphelins !
Sale période pour le polar
 
Pierre FAVEROLLE
-------------------------------
Roland SADAUNE

Une bien triste nouvelle. Je lui dois beaucoup, polardesquement.

RSadaune 90.

----------------------------------
 Thomas Bauduret
Je ne dirais pas mieux. Égoïstement, c’était un de ceux qui défendait mes bouquins (bien que ne l’ayant jamais rencontré), je l’avais mis sur la liste pour le prochain. Groumph…
--------------------------------------------------------
  Brigitte MARECHAUX
Bonjour à tous,
Je ne connaissais Claude Le Nocher que par son blog et ses billets toujours attrayants...
C'est Claude Mesplède qui, il y a quelques  années maintenant, m'avait parlé de cet homme et conseillé de lire ses avis. Et quand Claude me conseillait quelque chose, autant que faire se peut, je le faisais... C'était donc avec beaucoup de plaisir que je lisais le blog de Claude Le Nocher et cela va bien me manquer ...
R.I.P. Monsieur
 
Brigitte de Toulouse
-------------------------------
Hervé Delouche
 
Avec Claude Le Nocher, nous nous sommes téléphoné parfois, notamment quand j'étais président de 813 et qu'il voulait discuter d'un point concernant l'association. Nous nous sommes rencontrés aussi, à Lamballe, à Mauves en noir... Nous n'étions pas toujours d'accord, mais ce fut à chaque fois très courtois et très agréable. 
Il avait beaucoup d'humanité et, on le sait tous, une grande connaissance du polar et une grande curiosité de ce qui s'y publiait. Amateur d'auteurs du passé, il pouvait aussi s'enthousiasmer pour des écrivains très contemporains : on lui doit ainsi, je crois, la première critique "coup de coeur" du roman de Cloé Mehdi, Rien ne se perd, qui obtint le Trophée 813. 
Salut l'ami, et merci.
Hervé Delouche
-----------------------------
Ida Mesplède
Bien triste la disparition de Claude Le Nocher que Claude Mesplède tenait en grande estime. Ces deux Claude là s’appréciaient. Ils discutaient souvent ensemble au téléphone et Claude M. vantait toujours son esprit très ouvert sur les différents genres du polar. Moi je ne le connaissais pas personnellement mais j’avais toujours plaisir à aller piocher sur son blog les résumés et critiques des polars, toujours très développées et intéressantes.
Oui, décidément cette année 2019 démarre tristement. Je pense à sa famille à qui j’adresse mes pensées les plus sincères. 
Ida Mesplède        
-------------------------
Patrice Lebrun
 
  Claude Le Nocher nous a quitté, bien triste nouvelle. Lui, l’amoureux transi du noir et du roman policier. Chroniqueur émérite de ce qu’il aimait et qu’aujourd’hui nous regrettons.
   Amitiés à sa famille et ses amis.
   Patrice 722.

--------------------------------

Corinne Naidet
 
Claude était un grand fan de polar et un des passeurs infatigables du genre.
C'était aussi un être humain avec une famille , des amis..c'est aussi à eux que je pense…
La grande faucheuse est décidément une fieffée S….
Corinne
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno Jacquin 08/04/2019 18:03

Merde. Mais quand cela va-t-il s'arrêter ?
Après Mesplède encore un Claude du polar qui s'en va. Je lui dois énormément. Il avait chroniqué mon premier polar (Le jardin des puissants) en termes si élogieux qu'il m'avait véritablement lancé et encouragé à continuer. Merci l'ami. Sois en paix Claude.

blog813 08/04/2019 23:53

Oui, c'est le nouveau commentaire de Jean-Pierre Ferrière que nous avons rajouté suite à l'envoi de René Barone qui vous a fait découvrir cette nouvelle qui date d'il y a plus d'un mois désormais mais votre témoignage est important pour la mémoire du deuxième Claude à nous quitter. Merci.