Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Fabienne Soldini, Jeanne Desaubry, Max Obione, Fred Prilleux et Claude le Nocher, lors d'un moment de convivialité lors de l'AG de Paris en 2008

Fabienne Soldini, Jeanne Desaubry, Max Obione, Fred Prilleux et Claude le Nocher, lors d'un moment de convivialité lors de l'AG de Paris en 2008

La nouvelle est tombée ce weekend. C'est Pierre Faverolle (celui du panier) qui l'a lancée sur la liste 813 accompagnée de la question : " S'agit-il du même Claude le Nocher ? " avec un lien vers cet article de Ouest France.

Bien sûr, nous avons vérifié et aucun doute n'est permis, l'adresse correspond bien. Luis Alfredo -Claude collaborait à son blog- a confirmé que : «... il y a quelque temps il faisait passer une réponse automatique où il parlait de pb de santé »

Petit hommage à ce garçon discret, infatigable lecteur. Je l'ai connu par la liste 813, puis nous nous sommes rencontrés une première fois à Paris lors de la mémorable AG de 2008. À l'époque, il m'avait expliqué que travaillant comme gardien de nuit dans une entreprise, cela lui laissait beaucoup de temps pour lire. Puis une seconde à Lamballe.

Il a largement participé aux discussions qui ont présidé à une première réforme des trophées et s'est alors un peu fâché avec tout le monde.

 C'est qu'il était têtu le bougre. Un grand défenseur des petites maisons d'édition. Il n'a eu de cesse de publier sur son blog "action suspense" (un des plus lus, une référence !) des notices sur ses lectures. Et c'était un boulimique ! Son dernier article est paru le 18 février, visiblement l'annonce de sa mort a eu lieu le 25. Jusqu'au bout...

Portrait de Claude par Roland Sadaune

Portrait de Claude par Roland Sadaune

En décembre, je précisais que Claude Mesplède se faisait appeler sur la liste 813 "Claudio" pour se différencier de Claude le Nocher. Hé bien voilà, il n'y a plus de Claude pour nous annoncer les bonnes nouvelles du polar.

Un garçon si discret que sa mort même a failli passer inaperçue...

59 ans !

Salut Claude et nos amitiés à ta sœur, ta tante et toute ta famille, nous prenons part à leur peine.

 

Boris Lamot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article