Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Vous savez ce qu’il vous reste à faire ?

Thomas nous livre sa chronique...

Broyé, Cédric Cham, Jigal

 

Cette fois, le « Glaçant » sur la couverture tient parfaitement ses promesse : ce roman est noir comme l’obsidienne, fort, âpre, brutal (même pour un Jigal), bien loin du consensuel pour têtes de gondole. On y suit en parallèle Christo le vagabond lunaire et touchant habitant une casse, l’esprit plus ou moins fracassé, qui rappellera aux vieux de la vieille le psychopathe terrifiant et pitoyable du « Billi Joe » de Jean-Paul Nozière. Il y a aussi Matthias, frère de cœur du « Danny the dog » interprété par Jet Li : enlevé à 14 ans (et le fait de ne pas décrire sa vie d’« avant » est un choix littéraire judicieux), soumis à un immonde dressage pour faire de lui un chien de chasse humain soumis à son maître selon le principe du syndrome de Stockholm. Il y a aussi Pêche, loin d’être une femme fatale, un personnage qui, lui, semble plutôt sorti d’un Pierre Pelot. Le tout à l’aide d’un style sec, typique de cette littérature à l’estomac, un peu à la Karine Giebel, mais sans tomber dans la caricature, crééant un effet purement hypnotique. Cerise sur le gâteau, dans un roman pareil, on a tendance à supplier l’auteur de ne pas gâcher la fin… Mais si celle-ci est plus ou moins prévisible, correspondant au canon de la tragédie, elle est aussi poignante que ce qui l’a précédé, introduisant un élément frôlant le fantastique, jusqu’à un ultime chapitre magistral, une mise en abyme intelligente remettant en cause tout ce qu’on a lu jusqu’à présent, tant le rôle des personnages que, sans déflorer, celui du lecteur lui-même ! On en sort secoué, avec une grande inspiration salvatrice, en sachant que Christo, Mathias et les autres hanteront encore quelques temps la mémoire du lecteur. Un deuxième roman qui confirme que l’auteur a tout pour aller tutoyer les plus grands… Vous savez ce qu’il vous reste à faire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article