Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

813 était à Pau le weekend dernier. Patrice Lebrun (celui du billet) et Serge Breton vous livrent leurs impressions. les photos sont de Patrice.

En différé d'un aller retour dans le Noir -Pau 2019

Tout est en place dans cette grande salle élégante. La lumières du soleil, tables et chaises, des centaines de livres attendent leurs auteur(e)s , de Kent Anderson à  Valerio Varesi. Il est tout juste 10h. Les premiers visiteurs arrivent, les curieux et les connaisseurs. On nous questionne. Les réponses  : Le Corre, Blake, Raynal, Schwartzmann, Henaff, Fonteneau...

 

 

L'apéro est égal à  lui-même,  "18h à Montparnasse'" !


 

Trois gouttes d'eau viennent arroser, dimanche midi. Les terrasses, à l'abri, en sont récompensées. Devant la caisse, les amateurs usent leur carte bleue. 
 
 Les directeurs  Tixier et Laborde bossent autant qu'ils peuvent, suivis par l'équipe de bénévoles.

Moment de pause pour Jean-Christophe Texier

Une belle édition que cette onzième foire du Noir. Pour 813, Ida Mesplède, Serge Breton, Hervé Delouche, tous près  de leur passion.
Serge Breton à la table commune Double Noir/ 813 ---Hervé Delouche entouré de Caryl Ferey et jacky Schwartzmann
Serge Breton à la table commune Double Noir/ 813 ---Hervé Delouche entouré de Caryl Ferey et jacky Schwartzmann

Serge Breton à la table commune Double Noir/ 813 ---Hervé Delouche entouré de Caryl Ferey et jacky Schwartzmann

Merci à tous, Mesdames, pour vos sourires avenants et vous, Messieurs, toujours prêts à poser pour la photo.

 Patrice Lebrun

 

Retour sur l'événement par Serge Breton

Salut bien.

Quelques mots pour compléter ceux de l'ami Patrice, qui n'aime pas les tomates cerises (il comprendra) mais fait de jolis photos (en noir et blanc).

 

 

 

Le funiculaire des anges est une somptueuse Série Noire d'antan. Les anges du funiculaire palois se prénomment Stéphane et Jean-Christophe.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
◄ Hervé Le Corre dans le funiculaire
 
 
Somptueux aussi leur accueil. Derrière eux, une cohorte de bénévoles bienveillants et efficaces. Faut-il préciser que le Jurançon a aussi contribué à la convivialité?

Les bénévoles sans qui rien n'est possible

 

 Anecdotes...
 
 

 

Hervé Le Corre, parrain de l'édition, pédagogue avéré autant que brillant styliste, a subtilement décrypté dans son discours d'ouverture le jaune et le noir de l'affiche.

 
 
 En recevant son Prix Marianne - Un Aller-Retour dans le Noir, Dov Alfon a précisé que la signification phonétique de Pau, en hébreu, est "ici". Unanimité autour de sa conclusion: on se sent bien...ici.
 
 
 
 
François Bayrou et Dov Alfon ►
 
 
Monsieur François B., maire d'ici, a regretté devant le stand Double Noir son peu de goût pour la nouvelle: lecteur rapide, le format ne lui laisse pas le temps de s'installer véritablement dans le texte.

Serge Breton au stand Double Noir

 Un autre prix est traditionnellement remis, celui de la "boule à facettes". Il récompense le meilleur performer de la soirée d'accueil du vendredi, qui voit se transformer une librairie du centre ville en dance floor enfiévréSympathy for the winner : Kent Anderson. Il fallait bien un vétéran du Viet-Nam pour venir à bout de challengers pugnaces.
En différé d'un aller retour dans le Noir -Pau 2019
Rendez-vous pris pour l'an prochain.
 Ici, donc.
 
 Serge 31*
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article