Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

À la BiLiPo en janvier février

Le goût des faits divers

 

Débat avec Patrick Avrane et Frédérique Toudoire-Surlapierre

animé par Dominique Meyer-Bolzinger

 

 

 

 

Qu’il nous fasse sourire ou pleurer, qu’il nous plaise ou nous rebute, le fait divers, avec sa part de mystère, rencontre notre désir conscient ou inconscient.

Réjouissant ou inquiétant, souvent au cœur de l’actualité, il passionne. Objet culturel partagé, à la source de nombreux romans, il provoque nos interrogations par sa singularité.

En s’appuyant sur des exemples et son expérience clinique,
Patrick Avrane, nous éclaire sur la ferveur que suscite le fait divers.

Frédérique Toudoire-Surlapierre s’attache à la dimensions narrative du fait divers, en analysant le rôle de la fiction dans l’interprétation du fait divers.

Frédérique Toudoire-Surlapierre est professeure de littérature comparée à l’université de Haute-Alsace. Son dernier ouvrage, publié aux éditions de Minuit (coll. Paradoxe) s’intitule Le fait divers et ses fictions.

Patrick Avrane est psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne. Il est l’auteur de Sherlock holmes et Cie : detectives de l’inconscient, paru en 2012, aux éditions Campagne-Première et plus récemment Les faits divers : une psychanalyse aux Presses universitaires de France, 2018

La rencontre est animée par Dominique Meyer-Bolzinger,vice-présidente de l’université de Mulhouse, à l’initiative de ce débat.

Samedi 25 Janvier à la BiLiPo de 16h à 17h

Entrée libre sur réservation au 01 42 34 93 00 ou par mail à bilipo@paris.fr

C'est du brutal !

 

La verve comique des Tontons flingueurs :
du bon usage du langage pour célébrer une culture

 

 

Parodie burlesque du film de gangsters tournée en 1963, Les Tontons flingueurs a acquis au fil du temps un statut culte, lié notamment à l’inventivité et à la pérennité d’un humour et de dialogues qui traversent les générations.

Spécialiste du film noir français, Thomas Pillard, évoque, au cours d'une conférence, la verve comique des Tontons, dont les bons mots et joutes oratoires deviennent source d’amusement mais aussi de spectacle, visant à impliquer le public dans une relation de connivence communautaire.

 

Dans un premier temps, il s’attache à certaines des sources très variées à la base de l’écriture d’Audiard tout en soulignant la diversité des registres de langue et des styles de performance des interprètes qui font le sel du film.

Dans un second temps, il analyse le sens des allusions culturelles et parodiques disséminées dans certaines répliques, où l’évocation de questions d’actualité se double de la célébration empanachée, transfigurée par une fantaisie débridée, d’une francité populaire et d’une mémoire culturelle commune.

Thomas Pillard est maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3et membre de l’IRCAV. Il a publié en 2014 aux éditions Joseph K Le film français face aux bouleversements de la France d'après-guerre, 1946-1960.

 

 

 

Samedi 01 Février à la BiLiPo de 16h à 17h

Entrée libre sur réservation au 01 42 34 93 00 ou par mail à bilipo@paris.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article