Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Le monde selon Cobus

Cette semaine, Thomas Bauduret a lu pour vous La Métamorphose (le monde selon Cobus livre III),  de Pascal Martin, chez Jigal
 
   Troisième opus de la série commencée chez Robert Laffont et continuée chez Jigal. Il faut espérer que les lecteurs ne s’y tromperont pas, même si Jigal annonce la couleur sur la couverture, délicatesse que n’ont pas toujours les éditeurs, car il est préférable d’avoir lu les opus précédents pour tout comprendre.

   Le monde selon Cobus, c’est un mélange de noir, d’un certain humour et même de thriller financier à travers cet ancien trader repenti devenu écrivain de polars à quatre sous (la série des Jack Wallace) et entrepreneur, en l’occurrence « Le monde de Juju », des « food trucks », ou plutôt des triporteurs rebaptisés dragsters, avec l’aide de sa famille d’adoption : les habitants des immeubles surnommés le Bronx et le Mali.

   Tout va commencer par la mort de Kodesh, le peintre excentrique, dans l’incendie de son appartement. Accident ou meurtre ? ... Cobus a d’autres soucis : d’abord une grosse dette qui sonne à sa porte, mais aussi des promoteurs immobiliers avec un œil sur les deux immeubles, véritable trésor immobilier… Et pour se jouer de tout ce beau monde, Cobus utilise plus ses petites cellules grises que la force.

Le tout écrit dans un style vivant, selon un rythme effréné roboratif en ces temps de best-sellers bedonnants s’écroulant sous leur propre poids. Sans déflorer, la fin ironique suggère que la série pourrait prendre une nouvelle direction. On attend donc la suite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article