Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Serge Breton a voulu rendre hommage au cinéaste Alan Parker décédé récemment.

Disparition d'Alan Parker, cinéaste mal aimé de la critique, en dépit d'un Grand Prix Spécial du Jury à Cannes en 1985 pour Birdy (et sa superbe BO de Peter Gabriel).

 

 Formé à l'école de la pub, on lui reprocha son clinquant, la prédominance de la forme sur le fond. Pas faux, mais réducteur.
 Filmographie bancale, non dénuée de fulgurances.
 
 En 1982, il a le culot d'adapter visuellement le double album The Wall des Pink Floyd. Aucun dialogue, uniquement la musique et les paroles du groupe. Longtemps, la rumeur lui prêta la même ambition pour The Lamb Lies Down On Broadway, génial concept fleuve de Genesis...
 
 Des films qui cultivent aussi notre genre.

 

 

Bugsy Malone (1976), son 1er long, est une plongée parodique dans la Prohibition, jouée par des enfants, où les mitraillettes crachent... de la crème pâtissière. La carrière de Jodie Foster lui doit tout.

 
 
 
 

 

 

 

 

 
 
Mississippi Burning (1988) est un film pataud, mais désespérément utile.
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
Angel Heart (1987) fait scintiller Robert De Niro et Mickey Rourke, avant leur déclin respectif. Meilleur film de Parker, bien que largement inférieur au sublime polar teinté de fantastique dont il est adapté, "Le sabbat dans Central Park", de William HJORSBERG (SN n° 1771 - 1980). A quand, d'ailleurs, une retraduction/réédition de ce roman majeur?...
 

 

 

 

 Bons films
 Serge 31* 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article