Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Trophées, un rappel pour voter (1)

Pendant trois jours nous allons vous rappeler qui sont les sélectionnés 2020.

Aujourd'hui, récapitulatif BD, Maurice Renault et Nouvelles (avec vidéo, tout en bas de page).

Ci dessous, bien sûr le bulletin de vote (en docx et en pdf).

Rappelons que ce vote est réservé exclusivement aux adhérents de 813 et le date butoir est le 30 août.

Profitez des peu de semaines qui vous restent pour terminer vos lectures.

Trophée BD 2020

Le polar, le noir, c’est aussi dans les BD qu’on les trouve. Adaptation de Manchette ou d’Ellroy, oeuvres originales, au cours des années passées la sélection a révélé la richesse et la diversité de vos propositions. C’est encore une grande année : incarnation de personnage mythique, grand classique ou découverte, un choix bien difficile, à faire près la lecture de ces cinq BD alliant excellence et originalité.

 

Dans la tête de Sherlock Holmes – Tome 1 – L’Affaire du Ticket Scandaleux
Scénaristes : Cyril Lieron & Benoit Dahan
Dessinateur : Benoit Dahan, Édition  Ankama 2019

[...] Les dessins et les tons de couleurs peuvent un peu déstabiliser au départ, mais les tons sépias donnent aux pages une impression de vieil album qu’on aurait retrouvé au fond d’une malle en fer blanc et cela sied parfaitement à cette bédé.
Une enquête, sans éléments fantastiques, purement policière, des déductions, une piste que l’on remonte, un plan de Londres que l’on suit (en plus du fil rouge) et l’impression d’avoir pénétré dans le saint des saints : le cerveau complexe de Holmes, merveilleusement illustré en début par une mansarde remplie de livres consacrés à son métier. [...]
La chronique complète est à lire sur le site
Cannibal Lecteur

 

Le Detection Club
Jean Harambat
Dargaud 2019


[...] Ce roman graphique est une pure merveille, tant au niveau de l’intrigue qu’au niveau du dessin. On pense à certains romans des auteurs présents et les clins d’œil à Edgar Allan Poe ou Gaston Leroux sont légion. La complicité vacharde entre Agatha Christie et Chesterton, les deux héros principaux, est savoureuse et le flegme britannique parfaitement retranscrit. La finesse du trait et la douceur des couleurs est en parfaite adéquation avec cette ambiance "so british" délicieusement vintage, entre "pudding" et "tea time" qui ravira les amateurs du genre.
La chronique complète est à lire sur le blog
Bouquins de poches en poches

 

 

Une erreur de parcours :
Denis Robert et Franck Biancarelli

Dargaud 2019


[...] Un polar en bande dessinée : pourquoi pas ! Une découverte pour moi de Denis Robert,  journaliste et écrivain français originaire de Moyeuvre-Grande en Moselle, auteur de ce genre littéraire, mais aussi de romans, d’essais, de documentaires et de livre d’art. Dans un polar judiciaire, le lecteur est confronté à deux histoires de meurtres mises au jour en parallèle, dont une inspirée d’une affaire célèbre en France, inconnue au Québec impliquant une criminelle française, Simone Weber condamnée en 1991 à une peine de vingt ans de réclusion pour le meurtre de son ancien amant. Et la deuxième, une erreur de parcours du protagoniste, un juriste promis à une brillante carrière. [...]
La chronique complète est à lire sur le blog
Avis de lectures...

 

 

JKJ Bloch tome 27 - contrefaçons :
Dodier
Dupuis 2019


[...]Oui, c’est un réel plaisir que de suivre une fois de plus le sympathique détective sur les pavés de la Capitale. Un coup en Solex©, une virée sportive dans une Alpine© d’époque (Monsieur le curé aime les belles bagnoles), quelques stations de métro (enfin quand il arrive à passer le portique) et les inévitables tracas ménagers avec Babette, Jérôme fait ce qu’il sait faire le mieux. La volonté d’animer et de raconter des « vraies » gens plutôt que des héros-acteurs en carton-pâte est à relever. Comme à son habitude, le scénariste élargit sa Comédie humaine personnelle avec une attention toute particulière pour traiter justement l’ensemble de sa distribution.[...]
La chronique complète est à lire sur le blog
BDGest...

 

 

 

No direction
Emmanuel Moynot

Sarbacane éditions 2019

 

[...]Digne d’un excellent polar, cette bande-dessinée est découpée en plusieurs chapitres, chacun orné d’une page de couverture en couleur façon comics. Un esthétisme soigné et des illustrations monochromes visuellement épatantes, le tout enveloppé dans une ambiance des plus sordides.
Ce road-trip palpitant et violent, jonché de cadavres, nous dévoile la facette la plus sombre de l’Amérique. Un récit coup de poing, d’une extrême noirceur, mené à un rythme effréné et doté d’un scénario très efficace. [...]
La chronique complète est à lire sur le blog
Mes échappées livresques...

 

Trophée 2020 / Prix Maurice Renault

Vous le savez, le monde du polar est d’une infinie richesse. 813 est souvent interrogé :  qu’est-ce que c’est le polar ? Où met-on les limites ? Est-ce qu’un thriller c’est du polar, et le Club des 5, c’est du polar ? J’ai coutume de dire que le goût du polar va du whisky (celui que boit Lloyd Hopkins ?) de vingt ans d’âge à la tasse de thé léger (celui de Miss Marple ?). Même couleur, degré différent... Devant cette espace infini, l’association 813 a décidé de récompenser tous les ans l’essai, la revue ou le blog défendant le mieux le genre dans toutes ses composantes. Année après année, des blogs sont cités dans cette démarche de promotion ; l’année 2020 verra-t-elle la première récompense d’un blogueur ? Voici donc la sélection 2020 des meilleurs passeurs : cliquez, visite, votez !

Jeanne D / 769

Le Rocambole
Revue très riche, elle a sorti en 2019, peu de temps donc avant sa mort, un numéro dédié à G. H. Arnaud, l’homme aux multiples pseudos et aux 400 ( !) romans.
Ce lien ici permet de se rendre sur le blog de la revue.

 

Actu du noir :

Tous les trois jours en moyenne depuis d’innombrables années, Jean-Marc Laherèrre nous informe des nouveautés polars du moment. Concis, avisé, une mine pour qui cherche un conseil de bonne lecture.

Ce lien permet de se rendre sur le blog Actu du Noir.

Encore du noir  et Passion Polar
On peut dire la même chose de Yan Lespoux ou de Bruno Le Provost qui chacun dans un univers visuel et graphique personnel ouvre aussi sur d’autres modes d’expression de notre genre préféré : revues, cinéma...

Le lien ici permet de se rendre sur le blog Encore du Noir
Le lien ici permet de se rendre sur le blog Passion Polar

 

Enfin, terminer avec Les lectures de l'Oncle Paul, le blog maltraité par facebook qui retoque ses parutions plusieurs fois par mois : en effet Simenon et Arnaud sont de dangereux criminels... Paul Maugendre, l’indispensable qui pour le coup n’hésite pas à écrire sur un fonds polar de plusieurs décennies.

Le lien ici permet de se rendre sur le blog Les lectures de l’Oncle Paul

Trophée Nouvelle 2020

Ce n’est certainement pas une éditrice de nouvelles qu’il faut convaincre que rien n’est plus délicat, nécessitant des réglages minutieux, qu’un texte court. Mais rien non plus n’est plus fulgurant qu’une nouvelle. À chute ou pas, la nouvelle offre un condensé de pensée, un focus ultra brillant sur une situation,  un quartier, un moment de vie, un état d’esprit... La vie n’est faite que de détails, et la nouvelle s’empare de leur existence. Si ce genre possède ses titres de noblesse dans le monde anglo-saxon, c’est plus compliqué en France. Mais 813 ne pouvait ignorer ce mode d’expression du noir, noir du carbone dont on tire les brillances du diamant. Voici la sélection pour le meilleur recueil 2020, plutôt ici collectif,  ainsi que de novellas, nouvelle longue ou roman très court. Du bon, très concentré...
Jeanne Desaubry et Pierre Faverolle pour le choix des billets

 

Banlieues parisiennes noires
Editions Asphalte 2019
Collectif présenté par Hervé Delouche

 

J'ai emprunté ce recueil de 13 nouvelles noires, déniché sur les rayons numériques des Bibliothèques de la Ville de Paris, en me souvenant du plaisir que j'avais pris lors de mes lectures des Moissons Noires (anthologies de nouvelles policières présentées par un auteur réputécomme Donald Westlake ou Michael Connelly) ou la collection Ville Noire (et en particulier, Rome et Paris) [...]
Lire la chronique complète sur le blog
les lectures de Bill et Marie

 

 

No limit – Hommage à Art Pepper
Collectif – textes – illustrations - musique
Editions Petit à Petit 2019

 Jazz et roman noir, l’idée n’est pas neuve. Mais peut-être jamais leur rencontre n’a été aussi légitime que dans ce livre. C’est la lecture de ce livre d’Art Pepper, autant que l’écoute de ses enregistrements, qui nous ont donné envie de lui rendre cet hommage musical et littéraire, avec la collaboration des Editions Petit à petit.
Outre les douze auteurs et auteures, et autant d’illustrateurs et illustratrices, neuf musiciens ont participé à la réalisation de la musique. Dominique Delahaye (sax alto et ténor, arrangements), Baptiste Canvel, Florent Duval & Gilles Godefroy (piano), François Forestier (guitare). Francis Jauvain (sax baryton), Arnaud Lécrivain (trompette), Marc Minelli (chant, programmation), Ernest Mvouama (orgue). À l’image de la discographie variée d’Art Pepper, nous avons choisi des titres qui vont du swing au latin-jazz, en passant par le blues et même le funk, pour des versions modernes, qui empruntent à l’esthétique électro-jazz.
Lire la chronique complète sur le
blog de France Culture

 

 

Aucune bête
Marin Ledun

Editions In8 2019


Je le dis souvent, la nouvelle, ici une novella, est un exercice périlleux pour un auteur.
 En s’y essayant, Marin Ledun s’en sort à merveille avec la courte histoire (70 pages environ) de ces deux femmes que tout oppose. L’une tombée en disgrâce et l’autre au sommet de sa gloire et dont les parcours vont finir par se confondre et les réunir.
À travers la compétition que se livrent les deux championnes, l’auteur aborde la question de la condition féminine, dont le sport n’est qu’un de ces domaines où , au prétexte de réussite et de célébrité, celles-ci doivent consentir à des sacrifices parfois scandaleux.
Avec «Aucune bête » , qui reprend les mots d’un pilote qui s’était écrasé dans les Andes dans les années 20 et qui avait survécu par la force de son mental ( « Ce que j’ai fait, jamais aucune bête ne l’aurait fait ») , Marin Ledun dépeint sévèrement l’envers du décors sportif  où les compétitions, à fortiori féminines, relèvent davantage de l’abattage pour le plaisir machiste de la gente masculine, que de la beauté d’un geste qui  leur offrirait véritablement reconnaissance et épanouissement.
Lire la chronique complète sur le blog
Passion Polar

 

Rose Royal
Nicolas Mathieu

In8 2019


[...] Nicolas Mathieu nous invite donc à découvrir, avec Rose Royal, l'instantané, le polaroïd tragique de Rose qui s’inscrit dans ce quotidien ordinaire d’une femme cinquantenaire qui n’a guère été épargnée par la vie.
La cinquantaine énergique, divorcée, des enfants qui se sont éloignés, Rose a collectionné les déboires sentimentaux avec des gars qui lui ont davantage fait de mal que de bien. Aussi après le boulot, elle soigne ses désillusions en éclusant quelques verres au Royal où elle a ses habitudes avec sa meilleure amie Marie-Jeanne. Des soirées de rires, de confidences et de complicités qui s'enchaînent jusqu'à ce que Luc débarque un soir dans le rade et que Rose ne se laisse entraîner dans une nouvelle histoire d'amour qui ne lui fera pas de mal car elle s’est jurée de ne plus jamais se laisser avoir. Et dans son sac à main, Rose a un flingue.[...]
Lire la chronique complète sur le blog
Mon roman noir et bien serré

 

Terre promise
Marc Villard

La Manufacture de Livres 2019

Cela fait quasiment quarante ans que Marc Villard nous régale de ses romans, en majorité de bien noirs polars, souvent teintés d’un humour légèrement sarcastique, parmi lesquels beaucoup d’entre nous se souviennent sûrement avec une tendresse particulière de « Ballon mort » (1984) et de « La guitare de Bo Diddley » (2003), ou encore du magnifique et atypique « Les biffins » (2018). Celles et ceux qui suivent ce blog, régulièrement ou non, ne peuvent non plus ignorer son réel art de nouvelliste, que nous évoquions à propos de « Entrée du diable à Barbèsville » (2008).

 « Terre promise », court roman publié à La Manufacture de Livres en novembre 2019, nous ramène sur des terres comptant parmi les favorites de l’auteur, celles du quartier parisien élargi de Barbès, tel qu’il les arpentait déjà, par exemple, dans « Rebelles de la nuit » (1987), « La porte de derrière » (1993) et « Quand la ville mord » (2006), trois courts romans récemment réunis en un volume dans « Barbès Trilogie », à la Série noire de Gallimard (réédition dont on peut lire la belle chronique de Jean-Luc Manet pour Nyctalopes).

La chronique complète est à lire sur le blog de la librairie Charybde

Le trophée Nouvelles en vidéo

Un message de Corinne Naidet qui s'est décarcassée pour les trophées 813

Voici les cinq vidéos qui concernent le trophée de la meilleure nouvelle , recueil de nouvelles, novella. les liens donc pour :

Très prochainement les cinq nominés pour le trophée du meilleur roman étranger, puis français!!!!

No Limit Art Pepper,, recueil coordonné par Dominique Delahaye, éditions Petit à Petit

Aucune Bête, Marin Ledun, collection Polaroïdes,  éditions In8

Banlieues Noires, recueil coordonné par Hervé Delouche, 2ditions Asphalte 

Rose Royal, Nicolas Matthieu, Collection Polaroîdes, éditions In8 

Terre Promise, Marc Villard, La Manufacture de Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article