Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

​Connecting people.

     Rena habite Bay, 35ème rue depuis toujours, la maison a besoin d’un coup de pinceau. C’est sur le perron que Vic s’est pris une balle, il y a dix ans.

 
    En face habite Enzio, lui aussi est seul. Il invite Rena. Du X en 60 pouces, du vin rouge et du viagra. Rena lève le bras.
    Lucey Wolfstein, c’est Sylver Beach, sa carrière, du X et des papys friqués. En face de chez elle, Lucia, la petite fille de Rena. Elle voudrait se la jouer comme une grande, Lucey la recadre.
    Rena débarque chez Adrienne, sa fille, le chauffage s’allume immédiatement.  Lucy connait très vite toute la famille, les trois femmes, Rena, Adrienne, Lucia.
    Les hommes font partie de la “famille” .
    Rena  raconte sa vie à Lucey. Il n’y a pas de mensonges entre elles et pourtant, elles partagent le malheur qui a fait leurs vies.
    Richie, l’homme d’Adrienne, fait partie des “exécuteurs”. Le club Caccio’s est leur repaire, ce jour là une mallette est posée par terre.
    Enzio l’a en travers, son Impala a disparu, cette Rena est vraiment une salope.  Enzio retrouve la forme.
     Puis, vient l’heure des marteaux.
    L’une perd sa mère l’autre sa fille.
    Richie et Crea, les cogneurs du clan, des pilotes cinglés, à l’école cela avait déjà commencé avec les filles.  Aujourd’hui, ils se la jouent De Niro et Pesci.
    C’est l’heure de la fuite et la mallette se doit de suivre. Les fusils sont bien rangés. Le bus slalome, la carrosserie est enfoncée.
    Pour Rena, la chapelle est ouverte et ses larmes tombent sur l’autel. Lucey entend bien ne pas se faire monter sur les pieds et Lucia s’occupe de la mallette sans ses chaussures.
    Des rapprochements se font avec un couteau et un nounours.
    Après des aventures pareilles, se mettre autour d’une table fait oublier les méchants.
 
     Dans ce  roman ce sont les femmes de la “famille” qui se retrouvent et savent comment s’en sortir, assez du sang, de la vengeance, des dollars. Le temps passé leur a appris le temps présent. Que vont-elles devenir avec les sacs plein de bien de peu chose ? En tout cas ni de pouvoir et d’éternité.
 
   
L’Amitié est un cadeau à se faire. William Boyle. Ed. Gallmeister, juin 2020. 
   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article