Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

     Chers voisins.

     Lemeur voit le mort contre le mur la tête explosée, la pièce envahie de bouteilles et de sous-vêtements féminins. La femme est écroulée sur le canapé, en larmes.

    Un mois avant.

​​​    ​Laura et Fabien. Ce matin là, c’est la valse des bols. Entre Goulven et Marianne ça ne va pas non plus. Les jeunes Soaze et Mouss ne vivent pas dans les règles et Gustavo porte sur lui une violence latente.

    Goulven et Fabien autour de la table, moi et les autres, les banquiers, les jeunes, c’est quoi l’avenir ?

    Goulven et Laura échangent des regards, Fabien a le dos tourné.

    Entre la police et la gendarmerie, le théâtre ouvre ses portes.

    Gusto c’est le fusil, Goulven c’est Benny, Fabien  le foot et le bar qui va avec.

    Les gendarmes reviennent à l’attaque. Un fusil, ça fait du bruit, deux fois, deux jours différents.

    Il fait froid, la route est verglacée. Les flics arrivent, dans la ferme de Fabien, personne. Le chien Gredin est à l’intérieur, il gueule autant qu’il peut, une fenêtre s’ouvre. 

 

   La vie à la campagne a bien changé. Il faut investir, devenir une entreprise, le bon coup pour les banques. Il faut vivre avec les voisins, ceux là sont bien près, ils sont encore jeunes, tout est possible. Et ça l’est.

​​

  ​​   Fin d’exploitation, Denis Flageul, Ed. In 8.   Septembre 2020. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article