Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

hoperDans une toile d’Hopper
La BILIPO reprend son programme de conférences. Samedi 12 janvier 2013 à 16h, conférence de Jean-Pierre Naugrette, professeur à Paris 3, spécialiste et traducteur de Robert Louis Stevenson et de Sir Arthur Conan Doyle,auteur de romans policiers. Il vient de publier Edward Hopper, Rhapsodie en bleu aux Nouvelles éditions Scala, à l'occasion de l'exposition Hopper du Grand Palais.
L’imagerie du peintre américain Edward Hopper est associée à l'univers du roman noir et du polar. Son tableau Nighthawks (1942) est visible à la rétrospective du Grand Palais. On sait que Hitchcock s'en est inspiré à plusieurs reprises, et notamment dans Psychose. Réservation conseillée au 01 42 34 93 00 ou à bilipo@paris.fr ( e-mail de confirmation) Facebook

 

concours nouvelles Le ChesnayDu Chesnay vous !
Dans le cadre de la programmation de la bibliothèque autour du polar en mars et avril 2013, la bibliothèque du Chesnay dans les Yvelines (78) propose un concours de nouvelles policières (à partir de janvier 2013). Règlement ICI
Bibliothèque du Chesnay 37 Rue Caruel de St Martin 78150 Le Chesnay 01 39 23 23 87 Site

 

moritaLupin du Soleil levant
Takashi Morita
poursuit en manga les aventures d'Arsène Lupin. Fan de longue date de ce personnage, Morita avait fait jaillir le cambrioleur dans une première série, en 2001, Clock clock. La publication des aventures du héros de Maurice Leblanc avait débuté en 2011 dans Evening, un magazine publié par la Kodansha. Le premier volume s'inspirait du tout premier épisode des aventures d'Arsène Lupin, publié en 1905 par Maurice Leblanc,L'arrestation d'Arsène Lupin. Mais depuis octobre 2012, Takashi Morita avait confirmé que  Aventurier - Shinsetsu Arsène Lupin ne se poursuivrait pas. C’est donc une bonne nouvelle pour les amoureux de notre gentleman favori et des mangas.

 

cobraRetour à la lumière
Ce
3 janvier, Points Seuil met en scène une double résurrection. "Vox" et "Cobra" renaissent de leurs cendres et celles-ci sont encore très chaudes. Au voxdébut des années 2000, Dominique Sylvain avait pris un plaisir non dissimulé à s'essayer au thriller. "Vox" (Prix Sang d'encre) raconte le parcours sanglant d'un tueur que les voix de ses victimes obsèdent autant que la mutation homme-machine. Le "Cobra" se faufile quant à lui dans l'univers visqueux du monde pharmaceutique, une bonne décade avant le scandale du Mediator. Chaud et glaçant à la fois. Vox et Cobra, un duo de phœnix !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article